castration

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin castratio, dérivé de castro.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
castration castrations
\kas.tʁa.sjɔ̃\

castration \kas.tʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. (Chirurgie) Opération par laquelle on châtre un homme ou un animal.
    • À plusieurs reprises, il avait été appelé en consultation au quartier des hussards en l’absence du vétérinaire militaire. Il connut ainsi le lieutenant Galais et ils eurent une controverse sur la castration des poulains qui leur donna de l’estime l’un pour l’autre. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 107)
    • Beaucoup plus connue est la généralisation de la castration dans le monde arabe, par l’intermédiaire des eunuques de harem, ces « gardiens du lit » au sens littéral du mot, à qui revenait la responsabilité de la chasteté des femmes du sultan. — (Patrick Barbier, Histoire des Castrats, Grasset , 1989, page 15)
    • La castration évite la reproduction d’animaux aux qualités insuffisantes et l’accouplement des mâles avec des femelles encore immatures ou des femelles de parenté trop proche. — (Bill Forse, Christian Meyer et al., Que faire sans vétérinaire ?, Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 79)
    • Si la castration rend l’animal plus doux et plus docile, elle est parfois tenue responsable d’une diminution de la force de travail. — (Philippe Lhoste, Michel Havard et Éric Vall, La traction animale, 2010, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux, page 45)
    • La castration ne se pratique pas, et on ne monte généralement que les étalons. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 231)
  2. (Botanique) Opération analogue par laquelle on ôte à une plante la faculté de produire du pollen.
    • La castration du maïs pour la production de semences d’hybrides.
  3. (Psychanalyse) Castration imaginaire qui peut mener à l’angoisse de castration puis au complexe de castration.
    • La castration, qu’on l’intitule théorie, fantasme, ou fantasme originaire, est avant tout une réponse et non pas un questionnement pulsionnel. C’est une réponse à une question parmi les questions angoissantes que peut se poser le petit enfant : d’où vient la différence des sexes ? — (Jean Laplanche, Nouveaux fondements pour la psychanalyse, PUF, 2008, page 40)

Synonymes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin castratio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
castration
\kæˈstɹeɪ.ʃən\
castrations
\kæˈstɹeɪ.ʃənz\

castration \kæˈstɹeɪ.ʃən\

  1. Castration.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Californie (États-Unis) : écouter « castration [Prononciation ?] » (niveau moyen)
  • Sud de l'Angleterre (Royaume-Uni) : écouter « castration [Prononciation ?] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • castration sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg