chilango

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Espagnol[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

D’origine incertaine. Une version y voit une déformation du gentilé Ixachilanca de la ville d’Ixachilan, provenant du nahuatl pour « immensité ». Le Diccionario breve de mexicanismos donne une origine maya formée de xilaan et xilah sous les orthographes « chilango » et « shilango ».
Au début du XXe siècle, le terme désigne les nouveaux venus à Mexico, ainsi que leurs enfants. Par extension et glissement sémantique, le terme désigne actuellement les natifs de la capitale.

Nom commun [modifier le wikicode]

Genre Singulier Pluriel
Masculin chilango
\tʃi.ˈlaŋ.go\
chilangos
\tʃi.ˈlaŋ.gos\
Féminin chilanga
\tʃi.ˈlaŋ.ga\
chilangas
\tʃi.ˈlaŋ.gas\

chilango masculin

  1. (Mexique) (Familier) (Début du XXe siècle) Provincial installé à Mexico et, par extension, ses enfants.
  2. (Mexique) (Par extension) (Familier) Habitant de Mexico, personne qui en est originaire, souvent avec une nuance péjorative.
    • Por supesto que sí. Pero mi mamá me dijo que eras fuereño, un chilango, y eso me dio mala espina.
      Bien sûr que si. Mais ma mère m’a dit que tu n’étais pas d’ici, un chilango, et ça me rend suspicieux. — (Gabriel Trujillo Muñoz, El festin de los cuervos, 2002, Editorial Norma, p. 54)
    • Que primero que nada soy chilango, chilango orgulloso […]
      En premier, avant toute chose, je suis chilango, fier d’être chilango […] — (José Estrada, José Estrada, Universidad Autónoma Metropolitana, 1987, p. 6)
    • Haz patria, mata a un chilango.
      Agis pour la patrie, tue un chilango. — (Slogan haineux que l’on peut parfois lire en province)

Notes[modifier le wikicode]

Il n’existe pas de gentilé français pour Mexico : mexicain est déjà utilisé comme gentilé de Mexique. La situation est similaire en espagnol : mexicano correspond au pays (México, « Mexique »), et mexiquense à l’État (Estado de Mexico, « État de Mexico »), de sorte qu’il n’y a pas de nom dérivé de México pour désigner les habitants de la capitale ; le gentilé utilisé est defeño, dérivé de D.F. (distrito federal, « district fédéral »), appellation officielle de la métropole. On emploie aussi metropolitano et capitalino.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Genre Singulier Pluriel
Masculin chilango
\tʃi.ˈlaŋ.go\
chilangos
\tʃi.ˈlaŋ.gos\
Féminin chilanga
\tʃi.ˈlaŋ.ga\
chilangas
\tʃi.ˈlaŋ.gas\

chilango, -a

  1. (Mexique) (Familier) Qui habite Mexico ou en provient, relatif à Mexico, souvent avec une nuance péjorative.
    • Acento, dialecto chilango : Accent, parler de Mexico
    • Un día Nuka le avisó que viajaría a Los Ángeles et de ahí bajaría a la ciudad de México para conocer a su escritora «chilanga» de quien se había enamorado vía mails.
      Un jour, Nuka l’avisa qu’il irait à Los Angeles et que de là-bas il descendrait à Mexico pour faire connaissance avec son écrivaine chilango dont il était tombé amoureux par courriel. — (Juan Hernández Lun, Me gustas por guarra, amor, Ediciones B, 2005, p. 95)
    • Confunde el cielo con la tierra. Las fantasías de su imaginación con la triste y chilanga realidad.
      Il confond ciel et terre. Les chimères de son imagination avec la triste réalité de Mexico. — (Alfonso Camacho Contrera, Tardes de Zapotlán, Universidad de Colima, 2002, p. 126)

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • « chilango », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition
  • « chilango » sur le site timologias.dechile.net
  • « chilango » et « shilango » dans le Diccionario breve de mexicanismos de Guido Gómez de Silva