chronique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : chroniqué

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin chronicus.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
chronique chroniques
\kʁɔ.nik\

chronique \kʁɔ.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui dure longtemps.
  2. (En particulier) Qualifie une maladie dont les symptômes ne se développent qu’avec lenteur ; qualifie une maladie permanente.
    • Il existe en effet de telles raucités nerveuses; et une raucité à l'état chronique qui serait le symptôme de phthisie trachéale annoncerait un degré très avancé de la maladie,[…]. — (Johann Ludwig Casper, Traité pratique de médecine légale: rédigé d'après des observations personnelles, traduit de l'allemand par Gustave Germer Baillière, Paris : chez Germer Baillière, 1862, volume 1, page 39)
    • Bien que souffrant d'une néphrite chronique avec complications cardiaques, il ne voulut pas consentir à prendre le moindre repos, […]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 55)
    • Atteint d’un mal nommé porphyrie, le pauvre garçon est contraint de s’abreuver de sang humain pour conjurer sa langueur chronique. — (François Rivière, Dracula, cent ans et toutes ses dents, dans Libération (journal), 31 décembre 1987)
    • Les fièvres Q aiguës banales ne justifient pas d’investigations complémentaires. Dans les formes atypiques ou dans les formes qui surviennent chez des sujets présentant un risque d’infection chronique (femmes enceintes, immunodéprimé, atteinte vasculaire ou valvulaire) ou encore dans le suivi d’infection chronique documentée, il faut réaliser une analyse sérologique plus complète. — (F. Fenoller et Didier Raoult, « Coxiella », dans Les bactéries, champignons et parasites transmissibles de la mère à l’enfant, sous la direction scientifique de François Denis, Éditions John Libbey Eurotext, 2002, page 257)
  3. (En particulier) Qualifie une thérapie sur le long terme.

Antonymes[modifier le wikicode]

maladie

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus chronique figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : alcoolisme.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
chronique chroniques
\kʁɔ.nik\

chronique \kʁɔ.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne atteinte d’une maladie chronique.
    • M. Siredey a observé récemment, à l’hôpital Sainte-Eugénie, 2 cas de diarrhées avec des accidents cholériformes, chez un enfant de deux ans, et chez un chronique du même hôpital. — (Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, Éditeur Masson, 1866)
    • Il écoutait patiemment les longues doléances des vieilles dames, les explications de caractère des neurasthéniques, les plaintes interminables des chroniques : « Ne vous excusez pas. Je suis là pour ça… Prenez votre temps. Rassemblez vos souvenirs ». — (Léon Daudet, ‘’Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Salons et Journaux’’, Grasset, 1917, réédition Le Livre de Poche, pages 321-322)
    • Une bénévole réagit à l’utilisation de ces derniers termes : « On entend souvent : “Ah ! c’est un chronique qui appelle” ou, encore, “c’est un tannant”. Je ne suis pas toujours d’accord avec ces termes. — (Pierre Fortin,Bruno Boulianne, Le suicide: interventions et enjeux éthiques, Éditeur PUQ, 1998)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chronique chroniques
\kʁɔ.nik\

chronique \kʁɔ.nik\ féminin

  1. Histoire rédigée suivant l’ordre des temps.
    • La description, donnée par l’auteur de la Chronique saxonne, des cruautés exercées sous le règne du roi Étienne, par les grands barons et les seigneurs des châteaux, qui étaient tous Normands, nous offre une preuve irrésistible des excès dont ils étaient capables quand leurs passions étaient en jeu. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Quelque soixante ans après sa mort, Charlemagne est déjà, dans la Chronique du moine de Saint-Gall, une espèce de géant et de matamore tout-à-fait invraisemblable. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
  2. Rubrique du journal où l’on passe en revue les nouvelles du temps présent.
    • C'est un recueil de ses chroniques théâtrales avec une préface de Courteline. J'y rencontre des pages de maître, noyées exprès dans un flot d'outrance volontaire et préméditée. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e édition, page 38)
  3. (Par extension) Nouvelles fausses ou vraies répandues sur les personnes de tel ou tel lieu.
    • Il connaît à fond la chronique de son village.
    • La chronique scandaleuse amuse les oisifs.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe chroniquer
Indicatif Présent je chronique
il/elle/on chronique
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je chronique
qu’il/elle/on chronique
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
chronique

chronique \kʁɔ.nik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de chroniquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de chroniquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de chroniquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de chroniquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de chroniquer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]