coïncider

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Emprunté au latin médiéval coincidere « tomber ensemble », formé sur incidere « tomber » [1].

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

coïncider /kɔ.ɛ̃.si.de/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Géométrie) S’ajuster l’un sur l’autre dans toutes les parties, en parlant de lignes, de surfaces.
  2. (Figuré) Survenir en même temps.
    • Or, il importe que l'éclosion coïncide avec la poussée des premières feuilles du mûrier. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Ce mouvement a coïncidé avec le développement des formes atypiques d’emploi (…) dont la part est passée de 5,4 % en 1982 à 12,1 % en 2006, […] (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France, mai 2009)
    • Mais la grande débâcle a commencé en 1875 et en 1876, quand, coïncidant avec le mouvement malthusien qui déjà gagnait les esprits, survint l’abominable phylloxera. […]. Dès lors, tous les éléments jeunes et actifs s'orientèrent rapidement vers les villes, […]. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Si par malheur les crues de l’Ourthe coïncidaient avec celles de la Meuse, des inondations catastrophiques affectaient toute la vallée en aval de Liège. (Jean Louis Kupper, Liège et l'église impériale: XIe-XIIe siècles, Librairie Droz, 1981, p.81)
  3. (Figuré) Concorder ; correspondre.
    • […], et ce qui se passait ne coïncidait nullement avec nos observations journellement vérifiées. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Tout échange monétaire est délicat : il serait bon de faire coïncider l'introduction du saarmark, et plus encore l'introduction du franc, avec une amélioration des conditions matérielles et politiques de la vie sarroise. (Documents diplomatiques français: 1947 (1er janvier-30 juin), Paris, Ministère des Affaires étrangères, 2007, p.337)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]