cocotier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir coco et -ier.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cocotier cocotiers
\kɔ.kɔ.tje\

cocotier \kɔ.kɔ.tje\ masculin

Le cocotier.
Des cocotiers.
Un cocotier de la Martinique.
Fleur de cocotier.
Un cocotier et des noix de coco.
Un cocotier germant.
  1. (Botanique) Palmier cultivé présent dans toute la zone intertropicale humide, pouvant atteindre 20 mètres de haut, à couronne de feuilles dépassant quelquefois six mètres de long, et au port souvent courbe qui produit des drupes, les noix de coco.
    • Le cocotier procure à l’homme de nombreux produits de grande utilité. Il est surtout cultivé pour ses fruits qui comportent : - une enveloppe externe fibreuse, employée en particulier en filature, tissage et rembourrage ; - une amande, qui peut être consommée à l’état frais ou transformée, principalement en lait ou en crème. Après séchage de l’amande dans un four, on obtient du coprah duquel on extrait de l’huile ; - de l’eau de coco, qui constitue un breuvage rafraîchissant ; - une coque, qui a, elle aussi plusieurs utilisations.
      Outre les fruits bien d’autres parties sont utilisées par l’homme. Par incision de l’inflorescence, on obtient une sève qui sert à la fabrication de boissons alcoolisées et de vinaigre ou dont on extrait des sucres. Les racines sont utilisées en pharmacie, le tronc pour les charpentes et les feuilles pour la confection de nattes, de chapeaux et d’objets artisanaux. Enfin le bourgeon terminal se consomme à l’état frais ou cuit (chou coco). Le cocotier mérite bien son nom d’arbre aux cent usages. — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l'Agronome, 1 692 pages, page 893, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)
    • Le papillon de nuit (hétérocère) suivant se nourrit de cocotier  :
      - papillon du palmier, Paysandisia archon (Castniidae).
    • Elle disparaissait au milieu d'un massif d'arbres où je pus reconnaître les cocotiers, l'arbre à pain et le miro ou bois de rose. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Régionalisme) Coquetier (récipient pour manger les œufs à la coque).

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

  • Cocotier

Dérivés[modifier le wikicode]

Composés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

(simplifié)

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « cocotier [ko.ko.tje] »


Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]