contrebande

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : contre-bande

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XVIe siècle) De l'italien contrabbando (« trafic illicite »), composé de contra (« contre ») et bando (« ban »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
contrebande contrebandes
/kɔ̃.tʁə.bɑ̃d/

contrebande /kɔ̃.tʁə.bɑ̃d/ féminin

  1. Passage en fraude de marchandise, importation ou exportation clandestines.
    1. Ces marchandises sont prohibées.
      • D'ailleurs, la plupart des écrits de Voltaire furent imprimés en Hollande ou en Angleterre et ne se vendirent en France, qu'en contrebande. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
      • Contrebande de guerre, introduction d’objets de guerre par un navire neutre dans le territoire d’une des puissances belligérantes.
    2. Ces marchandises sont soumises à des taxes douanières.
      • Malgré la contrebande qui s’exerce ouvertement comme tout autre négoce, et le plus souvent par des transactions avec les employés du fisc, la douane de Cadiz était une des plus productives. (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
      • Enfin l’acte d’Algésiras, en créant un comité des douanes et une commission des valeurs douanières, édictait un règlement douanier et des tarifs nouveaux et ordonnait toutes les mesures propres à contrecarrer la fraude et la contrebande. (Wladimir d’Ormesson, La Question de Tanger in « La Revue de Paris », 1922)
  2. Ces marchandises importées illégalement.
    • Et son regard aigu se replongea dans la foule, à la recherche du lauréat, comme la sonde du gablou impassible se plonge dans les bottes de paille à la recherche de la contrebande. (Joseph Désiré Joulin, Les causeries du docteur, Paris, Didier & Cie, 1868, 2e éd., p.282)
    • En principe, les corsaires pouvaient s'emparer de tous les navires ennemis et visiter le neutres, afin de s'assurer que ceux-ci n'avaient pas à leurs bords des fraudeurs, des smogleurs, ou de la contrebande de guerre. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.52)
    • J'étais un grand bateau descendant la Garonne
      Farci de contrebande et bourré d'Espagnols
      Les gens qui regardaient saluaient la Madone
      Que j'avais attachée en poupe par le col.
      (Léo Ferré, Le bateau espagnol)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]