couillonnade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De couillon avec suffixe -ade. On trouve coyonade au sens « acte de couard » dans les Commentaires de Monluc (1592), Flaubert emploie couillonnade au sens de « stupidité » dans sa Correspondance (1856) : Je suis effrayé, épouvanté, scandalisé par la couillonnade transcendante qui règne sur les humains. « couillonnade », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
couillonnade couillonnades
\ku.jɔ.nad\

couillonnade \ku.jɔ.nad\ féminin

  1. Bêtise, imbécilité, sottise.
    • La petite presqu’île
      Où jadis, bien tranquille,
      Moi je suis né natif,
      Soit dit sans couillonnade
      Avait le nom d’un adjectif démonstratif.
      — (Georges Brassens, Jeanne Martin)
  2. Chose sans valeur, arnaque, duperie, foutaise.
    • Le nouveau plan gouvernemental n’est qu’une vaste couillonnade, et de plus, il va coûter cher au contribuable !
    • Pour autant que je puisse en juger, tout le business des banques de dépôt n’est qu’une immense couillonnade. — (David Graeber, traduit par Élise Roy, Bullshit jobs, Les liens qui libèrent, 2018, ISBN 979-10-209-0633-5)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]