déballonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) Composé de dé- et ballonner. Le sens argotique est signalé en 1894 dans le Dictionnaire d’Argot fin-de-siècle de Charles Virmaitre, page 82.

Verbe [modifier le wikicode]

déballonner \de.ba.lɔ.ne\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Médecine) Désenfler, en parlant de l’abdomen.
    • Il convient d’ajouter que l’aspiration, à laquelle on demande essentiellement de déballonner l’abdomen, est souvent peu efficace à ce point de vue [...]. — (Journal de médecine de Bordeaux et de la région du sud-ouest, n° 132, année 1955, page 757)
    • Les graines de nigelle ont toujours été employées pour leurs vertus digestives : elles aident à digérer et à déballonner. — (Anne Dufour, Catherine Dupin, Eaux détox et petits bouillons magiques, Leduc.s éditions, 2016)
    • (Pronominal) Le 30 octobre, à la suite de l’emploi de purgatifs répétés, le ventre se déballonne. — (Annales des maladies des organes génito-urinaires, volume 15, Librarie J.-B. Baillières et fils, 1897, page 283)
  2. (Argot) (Vieilli) (Intransitif) Accoucher.
    • Proche de l'expression *avoir le ballon qui d’une façon assez cavalière signifie être enceinte, déballonner est une manière tout aussi peu romantique de dire accoucher. — (Jean-Michel Jakobowicz, Le Grand Livre des Gros Mots, Leduc.s éditions, 2012, page 95)
  3. (Pronominal) (Familier) Ne plus oser, renoncer.
    • D’ailleurs, vous allez voir tout à l’heure, au moment du départ ! La plupart vont se déballonner et supplier qu’on les ramène. — (Jérôme Savary, Habana Blues, Grasset, 2000)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]