diplomatie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Diplomatie

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De diplomate apparenté à diplôme avec le suffixe -ie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
diplomatie diplomaties
\di.plɔ.ma.si\

diplomatie \di.plɔ.ma.si\ féminin

  1. Connaissance des traditions qui règlent les rapports mutuels des États, art de concilier leurs intérêts respectifs.
    • Demandez à la diplomatie si le plus beau de tous les succès n’est pas le triomphe de la ruse sur la force ? — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Diplomatie) Ces rapports mêmes.
    • Non seulement il invita ses concitoyens à déposer leurs ressentiments et leurs griefs sur l'autel de la patrie, mais il demanda encore que le bienfait de cette pacification fût étendu aux autres peuples, et que la France, introduisant parmi les nations une nouvelle diplomatie, jetât les fondements d'une alliance universelle. — (« ISNARD (Maximin) », dans la Biographie universelle et portative des contemporains; ou, Dictionnaire historique des hommes vivants et des hommes morts depuis 1788 jusqu'à nos jours, tome 10, Paris : chez l'Éditeur, 1836, page 2141)
    • Diplomatie secrète.
  3. Carrière diplomatique.
    • Je me jetai dans le travail, je m'occupai de science, de littérature et de politique ; j'entrai dans la diplomatie à l’avénement de Charles X qui supprima l'emploi que j'occupais sous le feu roi. — (Honoré de Balzac, Scènes de la vie de campagne : Le Lys dans la vallée, 1836, Paris : chez Michel Lévy frères & à la Libraire Nouvelle, 1873, page 305)
    • Le Président a qualifié d’« hypothétique » la possibilité de démilitariser Quemoy et Matsu en échange d'un cessez-le-feu, néanmoins il a reconnu que c'était théoriquement envisagé par la diplomatie américaine. — (L'Année politique, économique et sociale en France : 1958, Presses Universitaires de France, 1958, p. 440)
  4. Tact, prudence.
    • Parler avec diplomatie.
  5. (Figuré) Adresse, ruse, habileté.
    • Faire de la diplomatie, user d’adresse, de ruse.
    • Que de diplomatie !
    • Voilà bien de la diplomatie dépensée en pure perte.
  6. (Vieilli) Étude des chartes, diplômes et autres documents officiels. Elle s’intéresse à leur classification, leur valeur, leur âge et leur authenticité. Elle est souvent considérée, avec la paléographie ou l’archivistique, comme une discipline auxiliaire de l’histoire.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]