faire chou blanc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Cette expression pourrait venir du Berry, où un coup se prononçait choup en dialecte berrichon. Au jeu de quilles, très en vogue au XVIe siècle, un c[h]oup blanc était un coup nul, sans résultat.

Locution verbale [modifier]

Villemanoche-89-salon des Arts 2013-B08.JPG

faire chou blanc \fɛʁ ʃu blɑ̃\ (se conjugue, voir la conjugaison de faire)

  1. Subir un échec ; échouer.
    • Je vois pourtant dans cet ouvrage bien des longueurs, et de petites corrections à faire, mais je ne m’en donnerai pas la peine ; c’est un coup de boule où j’ai fait chou blanc et perdu la partie : tout est dit. — (Charles Collé, journal de 1760, dans Journal et mémoires de Charles Collé, avec une introduction et des notes par Honoré Bonhomme, Firmin-Didot, t. 2, 1868, p. 264-265)
    • Elle espérait rencontrer quelqu’un à qui causer ; son attente était déçue ; elle faisait chou-blanc. — (Adolphe Brisson, Portraits intimes, A. Colin, 3e série, 1897, p. 15)
    • C’était bien la seule piste valable qu’il restait maintenant. Si la police faisait chou blanc là, ils seraient dans de beaux draps, le Corse et lui. — (Richard Deutsch, Les Voix de Brest, Éditions Jean-Paul Gisserot, 2007, p.105)
    • Chou blanc, donc !, — (Jean Dujardin, "OSS 117 : Rio ne répond plus")

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]