faire chou blanc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Cette expression pourrait venir du Berry, où un coup se prononçait choup en dialecte berrichon. Au jeu de quilles, très en vogue au XVIe siècle, un c[h]oup blanc était un coup nul, sans résultat.

Locution verbale [modifier]

Villemanoche-89-salon des Arts 2013-B08.JPG

faire chou blanc \fɛʁ ʃu blɑ̃\ (se conjugue, voir la conjugaison de faire)

  1. Subir un échec ; échouer.
    • Je vois pourtant dans cet ouvrage bien des longueurs, et de petites corrections à faire, mais je ne m’en donnerai pas la peine ; c’est un coup de boule où j’ai fait chou blanc et perdu la partie : tout est dit. (Charles Collé, journal de 1760, dans Journal et mémoires de Charles Collé, avec une introduction et des notes par Honoré Bonhomme, Firmin-Didot, t. 2, 1868, p. 264-265)
    • Elle espérait rencontrer quelqu’un à qui causer ; son attente était déçue ; elle faisait chou-blanc. (Adolphe Brisson, Portraits intimes, A. Colin, 3e série, 1897, p. 15)
    • C’était bien la seule piste valable qu’il restait maintenant. Si la police faisait chou blanc là, ils seraient dans de beaux draps, le Corse et lui. (Richard Deutsch, Les Voix de Brest, Éditions Jean-Paul Gisserot, 2007, p.105)

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]