futaille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Fait fustaille en ancien français → voir fût et -aille.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
futaille futailles
\fy.taj\

futaille \fy.taj\ féminin

  1. Récipient de bois qui sert à mettre le vin ou d’autres liqueurs.
    • Des coteaux d’Arbois, de Poligny et de Salins, […] les vignerons à rouge trogne bénissaient le Seigneur dont le bon soleil gorgeait de vie les pampres vigoureux et emplissait leurs futailles. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Une longue planche de sapin posée sur deux bûches servait de banc et les tables étaient des futailles vides. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 154, 2012)
    • On avait sorti les futailles devant les celliers, dans les ruelles; à l'ombre bleue des murets de pierre sèche. — (Henri Vincenot, Le Pape des escargots)
  2. (Au pluriel) Douves démontées d’un tonneau.
  3. (Au singulier) (Collectif) Ensemble de fûts et tonneaux.
  4. Enterrer les futailles : (Marine) Les mettre en partie dans le lest du vaisseau [1].

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]