gnôle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : gnole

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot francoprovençal qui doit sa diffusion à la Première Guerre mondiale. Plusieurs hypothèses quant à son origine : soit du franco-provençal niola (« nuage, brume »), soit du mot niais (parce que l’alcool rend stupide), soit d'une aphérèse de torgnole (coup violent).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gnôle gnôles
\ɲol\

gnôle \ɲol\ féminin

  1. Eau-de-vie à base de sureau noir (Sambucus nigra), souvent particulièrement corsée.
    • Son pochtron de mari encore imbibé dans la gnôle qu’il s’était envoyée a été reçu plus que vertement par sa femme.
  2. Eau-de-vie, avec parfois le sens péjoratif d’eau-de-vie de mauvaise qualité.
    • Cordélia tendit le Thermos que nous avions emmené à tout hasard.
      « Qu’est-ce que c’est ? demanda-t-il.
      — Du thé.
      — Vous n’auriez pas plutôt de la gnôle ? »
      Nous avions aussi de la gnôle.
      — Ça va t’achever, dit Cordélia.
      — Donne-lui, dis-je. Ça n’a plus d’importance. »
      Le Bressan but un coup de gnôle. Son visage redevint rose. Il ébaucha un sourire.
      — (Roger Vailland, 325.000 francs, 1954, réédition Le Livre de Poche, page 35)
  1. (Désuet) (Argot) Veste.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Boisson (1) :

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus gnôle figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boisson.

Traductions[modifier le wikicode]

Boisson (1) :

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]