hanté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : hante

Français[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin hanté
\ɑ̃.te\
hantés
\ɑ̃.te\
Féminin hantée
\ɑ̃.te\
hantées
\ɑ̃.te\

hanté \ɑ̃.te\

  1. Qui est réputé être occupée par des esprits ou d’autres forces surnaturelles et où se produiraient des phénomènes surnaturels ou paranormaux.
    • Dès que j’eus entendu parler de cet envoûtement, je consultai quelques ouvrages – je possède un nombre considérable de textes égyptiens qui traitent de ces problèmes de fantômes – et, à l’heure du premier sommeil, je me rendis à la maison hantée, malgré les prières de mon hôte qui voulut m’en empêcher […]. (Lucien de Samosate, Les amis du mensonge ou l’Incrédule, traduit par Philippe Renault)
    • Mistress Snagsby est tellement alerte, qu’aux mystérieux craquements du plancher, aux frôlements inexplicables de vêtements invisibles, qui bruissent perpétuellement dans l’ombre, on dirait la maison hantée par des revenants ; les apprentis supposent qu’il faut que jadis il y ait eu quelqu’un d’assassiné par là ; […]. (Dickens, Bleak-House, 1853, trad. Loreau, 1896)
    • Et, je l’avoue, dans cette maison hantée, redevenue noire, la peur me prit, une peur qui ne fut qu’un léger malaise, qu’un petit frisson à fleur de peau, puis qui s’exaspéra, qui me glaça tout entier, dans une folie d’épouvante. (Zola, Angeline ou la maison hantée, 1898)
    • Château abandonné, château hanté, château visionné. Les vives et ardentes imaginations l’ont bientôt peuplé de fantômes, les revenants y apparaissent, les esprits y reviennent aux heures de la nuit. (Jules Verne, Le Château des Carpathes, chap.2, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p.22)
    • Il l'invita donc a quitter le village morne et abandonné pour aller terminer ses jours dans la nouvelle demeure qu'il avait construite pour eux, loin du village hanté, la-bas où ils se croiraient à l'abri de toute attaque. Georges Mavouba-Sokate, De la bouche de ma mère, L'Harmattan, 2009, p.66
    • Au septième jour, malgré les récriminations d'Aubeline, Jean et Robert scellèrent leur alliance par une chevauchée qui les mena au hameau hanté des Croupatières. (Jean-Michel Thibaux, La Fille du templier, Place Des Éditeurs, 2011)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe hanter
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
hanté

hanté (h aspiré) \ɑ̃.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe hanter.