hiatus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Hiatus

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin hiātus.

Nom commun [modifier]

Invariable
hiatus
\ja.tys\

hiatus (h aspiré) ou (h muet)\ja.tys\ masculin invariable

  1. (Linguistique) Succession immédiate de deux voyelles qui appartiennent à des syllabes différentes du même mot (hérque), ou à la frontière de deux mots (Nous sommes à Avignon).
    • Il faut continuer, il est vrai, par : « J’ai z’un coquin de frère… », ou risquer un hiatus terrible ; mais pourquoi aussi la langue a-t-elle repoussé ce z si commode, si liant, si séduisant […] ? — (Gérard de Nerval, « Les Filles du feu », in Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • Il faut bien se garder de confondre diphtongue et voyelles en hiatus. Deux phonèmes vocaliques peuvent se suivre dans un mot sans former pour autant une diphtongue si, n’appartenant pas à la même syllabe, ils n’ont aucune chance d’entrer dans la même tenue. — (Gaston Zink, Phonétique historique du français, Presses universitaires de France)
    • L’hiatus d’un mot à un autre a été interdit dans notre poésie par Malherbe.
    • En français, l’hiatus n’effraye qu’en vers, encore est-il constant dans le corps même des mots. Quoi qu’il en soit, en prose il ne nous fait pas peur. — (Louis de Beaufront, Commentaire sur la grammaire de la Langue Internationale « Esperanto », 1900)
  2. (Biologie) Ouverture, discontinuité, nom donné à quelques orifices anatomiques.
    • M. Dufour communique l’observation d’un cas remarquable de triplopie monoculaire, qu’il eut l’occasion d’analyser et de traiter dans la clinique du professeur de Græfe.
      Un jeune homme reçoit, à l’âge de 12 ans, un coup de poing sur l’œil gauche. À partir de cet instant il voit triple de cet œil, et cet état persiste sans changement jusqu’au moment de l’observation où le sujet est âgé de 20 ans. Cornée plus grande qu’à l’ordinaire, pupille et cristallin de dimensions normales, mais décentrés en dedans. L’iris est tout strié de fentes de direction radiaire, et l’une de ces fentes, cédant sans doute à l’action traumatique, s’est élargie, forme un hiatus séparé de la pupille par le sphincter, allant jusqu’à l’insertion de l’iris, et laissant passer la lumière au travers du bord du cristallin et au travers de la zonule de Zinn, en dehors de ce bord.
      — (« Société vaudoise de médecine : Séance du 4 novembre 1869 », in Bulletin de la Société médicale de la Suisse romande, troisième année, Librairie Rouge et Dubois, Éditeurs, Lausanne, 1869)
  3. (Figuré) Distance entre deux choses abstraites, deux personnes, deux événements.
    • D’où j’étais assis, je ne détectais pas de hiatus dans le récit d’Asa. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
    • Couvrant la période 1271-1306, les cinq livres des Mémoires de Nijô forment deux série de tableaux séparées par un hiatus de plusieurs années. — (Dame Nijō, Splendeurs et misères d’une favorite, traduit par Alain Rocher, édition Picquier, 2004, introduction, page 10)
    • Le 27 février sera diffusé sur la [chaîne] Fox le quatorzième épisode de la saison 8 de Dr House, dernier épisode avant un hiatus de quelques semaines et la reprise de la diffusion en avril. — (Dr House, saison 8, épisode 14 : trois vidéos en VOST, house-fr.com)
    • Elles constituent une évolution, pas une révolution, un hiatus entre objectifs et outils. — (René Souchon, cité dans Réforme de la PAC : l’enjeu d’une régionalisation, Localtis.info)
    • La littérature « musicologique » (au sens large) abonde en ouvrages sur la musique dite « classique », comme sur celle qualifiée de « populaire » —la « haute musique » et le « prêt-à-l’écoute ». Mais entre les deux, il y a hiatus. — (Herman Sabbe, La Musique et l’Occident : démocratie et capitalisme (post-)industriel : incidences sur l’investissement esthétique et économique en musique, Éditions Mardaga, Sprimont, 1998, p. 5)
  4. (Géologie) Discordance.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin hiātus.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
hiatus
\haɪ.ˈeɪ.təs\
hiatuses
\haɪ.ˈeɪ.tə.sɪz\

hiatus \haɪ.ˈeɪ.təs\

  1. (Linguistique) Hiatus.

Prononciation[modifier]

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

Participe passé de hiare (« bâiller, ouvrir grand la bouche »).

Nom commun [modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif hiatus hiatūs
Vocatif hiatus hiatūs
Accusatif hiatum hiatūs
Génitif hiatūs hiatuum
Datif hiatūi
ou hiatū
hiatibus
Ablatif hiatū hiatibus

hiatus \hɪ.ˈaː.tʊs\ masculin

  1. Ouverture béante.
    • hiatus terrarum, trou, gouffre, abîme.
  2. Emphase, débit emphatique.
  3. (Grammaire) Hiatus, rencontre de voyelles.

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Cas Singulier Pluriel
Masculin Féminin Neutre Masculin Féminin Neutre
Nominatif hiatus hiată hiatum hiatī hiatae hiată
Vocatif hiate hiată hiatum hiatī hiatae hiată
Accusatif hiatum hiatăm hiatum hiatōs hiatās hiată
Génitif hiatī hiatae hiatī hiatōrŭm hiatārŭm hiatōrŭm
Datif hiatō hiatae hiatō hiatīs hiatīs hiatīs
Ablatif hiatō hiatā hiatō hiatīs hiatīs hiatīs

hiatus \Prononciation ?\

  1. Participe passé de hio.

Références[modifier]