hydropisie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1174) attesté sous la forme ydropisie. Du latin hydropisis ou hydropicia (« hydropisie ») [1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hydropisie hydropisies
\i.dʁɔ.pi.zi\

hydropisie \i.dʁɔ.pi.zi\ féminin

  1. (Nosologie) Accumulation de sérosité dans une cavité quelconque du corps ou dans le tissu cellulaire.
    • Hydropisie générale.
    • Hydropisie de poitrine.
    • Hydropisie de la tête, des yeux, etc.
    • Monsieur Purgon. – De la dyssenterie dans l’hydropisie.
      Argan. – Monsieur Purgon !
      Monsieur Purgon. – Et de l’hydropisie dans la privation de la vie, où vous aura conduit votre folie.
      — (Molière, Le malade imaginaire, 1673, acte III, scène 6)
    • Je perdis mon père, qui succomba assez subitement à une hydropisie de poitrine. — (Anatole France, L’Étui de nacre, 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, page 144)
    • Maigret, qui regarda machinalement les chevilles d’Anna Gorskine, constata que, comme sa mère le craignait, elle était atteinte d’hydropisie. — (Georges Simenon, Pietr-le-Letton, Fayard, 1931, réédition Le Livre de Poche, page 169)
  2. Dans le langage ordinaire, enflure plus ou moins considérable du bas-ventre.
    • Dans l’hydropisie, on est toujours altéré.
    • Mourir d’hydropisie.
    • On soulage l’hydropisie par la ponction.
  3. (Médecine vétérinaire) Maladie des poissons caractérisée par un décollement des écailles et un gonflement du corps consécutif à un empoisonnement ou à un virus ayant entraîné une nécrose des viscères de l'animal.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]