il fait bon vivre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) composé de il, faire, bon et vivre.

Locution-phrase [modifier le wikicode]

il fait bon vivre \il fɛ bɔ̃ vivʁ\

  1. En parlant d’un endroit où les conditions de vie sont agréables.
    • [L]a première maison de la province ! Il fait bon vivre ici… C’est un agréable mélange que cette existence campagnarde à la russe et cette vie de château à la française… — (Ivan Tourgueniev, Trop menu le fil casse. Scènes de la vie russe, 1878)
    • Et comment vous portez-vous, mademoiselle ? … Et vous, monsieur de Vaudreuil ? Vous avez des mines florissantes ! … Décidément, il fait bon vivre à la villa Montcalm ! … Il faudra que j’emporte à ma maison du marché Bon-Secours un peu de l’air qu’on y respire. — (Jules Verne, Famille sans nom, 1889)
    • Le Costa Rica est souvent classé premier dans le palmarès des territoires où il fait bon vivre. Prisé pour ses volcans, certains sont encore en activité. Ses plages paradisiaques méritent le détour. Tout comme sa nature, préservée et exubérante. — (Feuilleton : Costa Rica, le paradis vert (1/5) sur France TV Info.fr, 2 avril 2018. Consulté le 3 avril 2018)
  2. En parlant d'une situation favorable, avantageuse.
    • Je consens à aller, s’écria Bernard ; car il fait bon vivre dans l’intimité d’un si noble prince. — (Anonyme, Guillaume d’Orange, le marquis au court nez, 1867, traduction par W. J. A. Jonckbloet)
    • Dearest va et vient dans sa cuisine. Ses gestes et ses mouvements me sont une joie. Je me promène sous les arbres et elle me jette un bon sourire au passage. Il fait bon vivre près d’elle. C’est une brave petite femme. — (Albert Laberge, Quand chantait la cigale, 1936)

Traductions[modifier le wikicode]