impétrant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Emprunté au latin impetrans, de impetrare (« obtenir »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin impétrant
\ɛ̃.pe.tʁɑ̃\

impétrants
\ɛ̃.pe.tʁɑ̃\
Féminin impétrante
\ɛ̃.pe.tʁɑ̃t\
impétrantes
\ɛ̃.pe.tʁɑ̃t\

impétrant \ɛ̃.pe.tʁɑ̃\ masculin

  1. Qui obtient.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
impétrant impétrants
\ɛ̃.pe.tʁɑ̃\

impétrant \ɛ̃.pe.tʁɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : impétrante)

  1. (Administration) Celui qui a obtenu de l’autorité compétente quelque chose (charge, privilège, titre) qu’il avait demandé officiellement.
    • Il adressa au pape une supplique pro apostasia […] le pape lui octroya gratis […] la composition des bulles d’absolution. Il n’en coûta à l’impétrant que l’expédition. — (Anatole France, Rabelais, 1909, page 108)
    • Une fois l’impétrante relevée et embrassée par la princesse, celle-ci se rasseyait, se remettait à sa patience. — (Marcel Proust, Guermantes 2, 1921, page 455)
  2. (Spécialement, en termes d’administration universitaire) Celui qui a obtenu un diplôme.
    • La signature de l’impétrant.
    • Ah ! J’oubliais ! Le jury va se retirer pour délibérer. Nous reviendrons ensuite pour vous communiquer officiellement le résultat et demander à l’impétrant de prononcer le serment d’Hippocrate. — (Jacques Paul Borel, Naissance d’une faculté, 2010)
    • De sa victoire, symbolisée par un diplôme et le titre de « docteur », l’impétrant pourra se prévaloir au moment de sa recherche d’emploi. — (Sophie Caratini, Les Non-dits de l’anthropologie, 2012, page 73)
  3. (Droit) En termes de chancellerie, signifie celui qui obtient des lettres du prince ; cependant, dans les lettres, il n’est qualifié que d’exposant, parce qu’il n’est impétrant qu’après avoir obtenu les lettres.[1]
  4. (Usage critiqué) Candidat, postulant.
    • L’impétrant, au moment de monter, glissait le pied dans cet interstice. — (Thierry Pillon, Le Corps à l’ouvrage, page 87, Stock, 2012)
    • C’est ainsi que, le 18 septembre 1955, un équipage de la Navy débarque à Rockall, plante l’Union Jack et pose une plaque annonçant aux futurs impétrants qu’« il a été pris possession de l’île au nom de Sa Majesté ». Considérant que le rocher pourrait tout aussi bien leur appartenir, les Irlandais protestent. — (Olivier Marchon, Le Mont Blanc n’est pas en France, et autres bizarreries géographiques, éditions du Seuil, 2013)
  5. (Notamment en Belgique) (Génie civil et jargon de chantier) Toute conduite ou canalisation, tout câble enterré.
    • L’ensemble des nouvelles infrastructures ne comprend aucun plan des impétrants, pourtant très nombreux à cet endroit. — (Commune d’Uccle, Service de l’Urbanisme, Commission de Concertation séance du 22 septembre 2010, objet n° 06)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe impétrer
Participe Présent impétrant
Passé

impétrant \ɛ̃.pe.tʁɑ̃\

  1. Participe présent de impétrer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand, Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1ère édition, volume 8, 1766, « impétrant »