infaillible

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Mot dérivé de faillible avec le préfixe in-.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
infaillible infaillibles
\ɛ̃.fa.jibl\

infaillible \ɛ̃.fa.jibl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est certain et immanquable.
    • Aussi, Nazira alla-t-elle, sur l'avis de sa mère, jeter une pincée de sel sur le feu. C'est un moyen infaillible pour faire revenir quelqu'un dans la maison. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans Trois contes de l'Amour et de la Mort, Édition Corrêa, 1940)
  2. Qui ne peut ni tromper, ni errer.
    • Quand deux hommes qui étaient là lui niaient quelque principe, il disait d'abord : Cela est certain, nous l'avons jugé ainsi; et nous sommes des juges infaillibles. Et comment, lui dis-je pour lors, êtes-vous des juges infaillibles ? Ne voyez-vous pas, reprit-il, que le Saint-Esprit nous éclaire ? — (Montesquieu, Lettres persanes, 1721, lettre 101, dans les Œuvres complètes de Montesquieu, Firmin Didot, 1838, p.69)
  3. (En particulier) (Religion catholique) Se dit du pape, qui doctrinalement ne peut se tromper.
    • Ô Pape infaillible, c’est nous, l’esprit des temps passés, qui prendrons la tête de la croisade contre les barbares de la civilisation qui veulent détruire toute société, toute morale, toute justice. — (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis, 1890)
    • La République naissante est encore très fragile et son principal adversaire est ce Pape que le concile vient de déclarer infaillible et qui intervient, sans vergogne, dans les affaires françaises. — (Jean Cornec, Laïcité, Paris : SUDEL, 1965, p.99)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]