innover

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1315)[1] Du latin innovare (« renouveler »)[2], de novare (« renouveler » ; « inventer » ; « innover »)[3].
(ca. 1960) Calque de l’anglais américain innovate et innovation (« changer une organisation en profondeur / changement la façon de fonctionner pour une organisation, une entreprise… »)[4].

Verbe [modifier le wikicode]

innover \i.nɔ.ve\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Intransitif) (Avec comme sujet, une personne ou une organisation) (Sens courant) Apporter un changement dans un système, dans une collectivité, dans une façon de procéder.
    • Innover dans quelque chose ; innover dans une organisation.
    • L’Académie française innove constamment en améliorant son dictionnaire.
    • Quelque chose de plus violent se remuait dans le fond des cœurs : c’était un dégoût secret de tout ce qui a de l'autorité, et une démangeaison d’innover sans fin, après qu’on en a vu le premier exemple. — (Bossuet, Oraisons funèbres, 1656-1687)
    • Quand on veut changer et innover dans une république, c’est moins les choses que le temps que l’on considère. Il y a des conjonctures où l’on sent bien qu’on ne saurait trop attenter contre le peuple ; et il y en a d’autres où il est clair qu’on ne peut trop le ménager. — (La Bruyère, Les Caractères, 1688)
    • Dans un contexte de crise, environ la moitié des sociétés de 10 salariés ou plus ont innové parmi celles relevant du champ de l’enquête Innovation. Lorsqu’une société innove, c’est en premier lieu pour maintenir ou augmenter ses parts de marché, notamment en améliorant ses produits.— (Anthony Bouvier, « Innover pour résister à la crise » , Insee Première N° 1420 - octobre 2012)
    • Organiser consiste, de manière synthétique, à réduire l’incertitude. Innover signifie exactement le contraire : tirer parti des incertitudes pour élaborer des produits, des projets nouveaux qui ne sont pas pensés par l’organisation. — (Norbert Alter, L’Innovation ordinaire, PUF, 2005, p. 368)
  2. (Spécialement) (Industrie, commerce). (Sens courant moderne) Lancer, introduire sur le marché un produit ou un service nouveau.
    • Innover, c’est réussir le pari de lancer de nouveaux produits (l’iPod, la voiture hybride…), de nouveaux services (le Wi-Fi, le paiement par mobile…) ou de nouvelles sources de matière première ou d’énergie (plastiques recyclés, géothermie…). Il peut s’agir aussi de nouveaux modes d’organisation (le flux tendu…), de nouvelles méthodes (la vente en ligne…) et procédés (la cuisson sous vide…). — (L’innovation, qu’est-ce que c’est ? Cité des Sciences et de l’Industrie, 2005)
    • Pour innover, Kerisac lance un cidre glacé. Bientôt 100 ans. Et la cidrerie Kerisac a toujours soif d’innovation. Elle lance officiellement, cet hiver, son cidre de glace. — (Xavier Pennec, Ouest-France-entreprises.fr, 21 octobre 2013)
  3. (Emploi absolu) ou (Emploi transitif)[1] (Vieilli)[5] ou (Littéraire) Être le premier à faire quelque chose, à connaître un sentiment ; à utiliser un objet (d’une certaine façon). Innover (avec) quelque chose
    • Le maniement et emploi des beaux esprits, donne prix à la langue : Non pas l’innovant, tant comme la remplissant de plus vigoureux et divers services, l’étirant et ployant. — (Montaigne, Essais, III, 5 - Sur des vers de Virgile, 1595)
    • innover la langue (Montaigne) introduire des néologismes dans la langue pour l’enrichir.
    • Admirateur des anciens avec une certaine indépendance d’esprit, au lieu de les traduire, il [Ronsard] les imita ; toute son originalité, toute son audace, est d’avoir innové cette imitation […] — (Charles-Augustin Sainte-Beuve, Tableau historique et critique de la poésie française et du théâtre français au XVIe siècle, 1828, p. 68)
    • innover un système, un bâtiment, etc.[1]
    • Et moi je vous salue ô première pauvresse. Vous savez ce que c’est que d’avoir innové. — (Péguy)
    • Les autres n’ont connu que d’être malheureux. Vous avez innové d’entrer dans le malheur.(…) Les autres n’ont connu qu’un périssable sort. Vous avez innové l’autel et l’hécatombe.(…) Les autres n’ont connu que l’étable et la grange. Vous avez innové la charrue et la houe. — (Charles Péguy, « Les tapisseries », Cahiers de la Quinzaine, Série 15, cahiers 4-6, 1914, p. 134)
    • (XXe siècle) C’est pourquoi Claveau a innové des dispositifs spéciaux, grâce auxquels le capot n’est pas plus long que celui de n’importe quelle voiture de même puissance ; peut-être même l’est-il moins. — (Louis Baudry de Saunier, ‎Pol Ravigneaux, ‎Charles Faroux, La Vie automobile, page 416, 1932, Dunod)
    • [Des] patrons qui, manquant de tradition, ont innové dans leurs établissements des boissons modernes, américaines, mélangées (…) — (Léon-Paul Fargue, Le Piéton de Paris, 1939) [1]
  4. (Sans complément exprimé, en parlant de quelque chose) Présenter un caractère de nouveauté.
    • Quelque chose innove.
    • Mon esprit s’enivre de voir ce qui semble finir se prolonger dans ce qui innove. — (Barrès, Cahiers, t. 10, 1914) [1]


Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

  • conserver
  • copier
  • imiter
  • se scléroser
  • stagner, croupir

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Aide sur le thésaurus innover figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : innovation.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. a b c d et e « innover », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  3. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  4. Calque passé en français avec un emploi absolu, avec (en contexte) le sens particulier de « organiser des changements dans un but déterminé », d’après les ouvrages spécialisés de Peter Drucker : Pratique de la direction des entreprises (1957), p. 38-42, Que sera demain ? Prévisions (1961), p. 32
  5. « innover », Larousse.fr, Éditions Larousse 2009