intimation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin intimatio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
intimation intimations
\ɛ̃.ti.ma.sjɔ̃\

intimation \ɛ̃.ti.ma.sjɔ̃\ féminin

  1. (Justice) Action d’intimer.
    • Intimation en cas d’appel.
    • L’exploit ne porte point intimation.
    • Ma mère me tendit un pli qu’un gendarme lui avait remis en mon absence ; c’était une intimation d’avoir à me rendre le plus tôt possible au commissariat. — (Antoine Blondin, Monsieur Jadis ou l'École du soir, 1970, réédition Folio, 1972, page 185)
  2. (Par extension) Action autoritaire de faire savoir, de signifier.
    • Les présages aussi se multiplient : désormais, tout semble une intimation, un signe. — (Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien, Plon, 1958 ; coll. Folio, 1974, page 312)
    • C’est au chant I : parce que la sage Pénélope a demandé à l’aède de cesser de jouer, elle se fait rabrouer devant les prétendants par son fils, Télémaque, et ordonner sans ambages de retourner dans ses appartements. De cette brutale intimation au silence, Mary Beard tire l’une des méditations qui constituent Women & Power. ­A Manifesto, le court ouvrage qu’elle signe cet hiver. — (Julie Clarini, Pourquoi les oratrices dérangent, Le Monde. Mis en ligne le 12 janvier 2018)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin intimatio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
intimation
\ˌɪntəˈmeɪʃən\
intimations
\ˌɪntəˈmeɪʃənz\

intimation \ˌɪntəˈmeɪʃən\

  1. Intimation.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Royaume-Uni (Sud de l'Angleterre) : écouter « intimation [Prononciation ?] »