japonisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Arts) (XIXe siècle) C’est dans une série d’articles publiés en 1872 pour la revue Renaissance littéraire et artistique, que le collectionneur Philippe Burty donne un nom à ce mouvement.
Attesté antérieurement pour d’autres sens, notamment en 1830 au sens de religion (voir citations). → voir Japon et -isme.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
japonisme japonismes
\ʒa.pɔ.nism\
Vase avec quinze tournesols par Vincent van Gogh, 1888
Reine de joie par Henri de Toulouse-Lautrec, 1892
Job par Alphonse Mucha, 1896
Le Baiser par Gustav Klimt, 1906-1908

japonisme \ʒa.pɔ.nism\ masculin

  1. Influence japonaise.
  2. (Arts) Mouvement artistique de l’impressionnisme et de l’Art nouveau où se ressent l’influence de l’art japonais sur les artistes, premièrement français, puis occidentaux, caractérisé par la liberté de la composition, des couleurs et des motifs, par le manque de perspective et par les lignes fortes.
    • Bretagne-Japon 2012, ce sont 12 musées bretons qui s’unissent pour présenter des collections rares et inédites au grand public : objets japonais et œuvres empreintes de japonisme. — (Ouest magazine, n°1, page 14, 2012, Synapse éditions)
    • Parmi les artistes européens adeptes du japonisme on trouve : Van Gogh, Manet, Degas, Renoir, Pissaro, Klimt, Monet, Giuseppe De Nittis ou Mary Cassatt qui, tous, firent collection d’estampes japonaises.
  3. (Désuet) Caractéristique propre aux Japonais.
    • […] aux environs du milieu du cinquième mois, il est d’usage de porter le vêtement sans doublure […] Japonisme, pour indiquer la venue de la chaleur. — (Bulletin mensuel de la Société Impériale Zoologique d’Acclimatation, volume 5, page 38, 1868)
  4. (Désuet) Religion présente au Japon lors de son évangélisation au XVIe siècle, soit le bouddhisme ou le shintoïsme.
    • À peine Laurent les eut-il quittés, que les bonzes et les idolâtres mirent tout en œuvre pour les ébranler et les ramener au japonisme. — (Lettres des Missions du Japon, page 308 (lettre de 1534 probablement traduite), Antoine Faivre, 1830, Rusand)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]