jouvente

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Jouvente

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du moyen français jouvente.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
jouvente jouventes
\ʒu.vɑ̃t\

jouvente \ʒu.vɑ̃t\ féminin

  1. (Poésie) Jeune fille.
    • Chantant belle chanson, l’Achéenne jouvente
      Tout le jour appaisa du Dieu la male entente,
      Du Dieu de longue archie, qui, l’oyants, se contente.
      — (Émile Littré, La Poésie homérique et l’ancienne poésie française, 1847, page 157)
    • Et qui ne souffres pas que l’Amour nous commande ;
      O illustre vertu ornée de jouvente,
      Les doux rais de tes yeux me disent : Vois ton cœur,
      La glace de ton cœur n’est plus que souffle et pluie !
      — (Jean Moréas, Poèmes et Sylves : 1886-1896, Société du Mercure de France, 1907 (2e éd.), page 142)
  2. (Poésie) Jeunesse.

Traductions[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’ancien français jovente.

Nom commun [modifier le wikicode]

jouvente \Prononciation ?\ féminin

  1. Jeune fille.
    • Mais moult estoit sage et rassise,
      Et fu d’aäge si seür
      Qu’entre le vert et le meür
      Estoit sa trés douce jouvente,
      Plus qu’autre simple, aperte et gente.
      — (Guillaume de Machaut, Le Jugement dou Roy de Navarre, avant 1342, réédition Librairie Firmin-Didot et Cie, 1908, pages 176)
  2. Jeunesse.
  3. Ensemble de jeunes personnes.

Références[modifier le wikicode]