larcin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin latrocinium (« service militaire - acte de brigandage »), dérivé de latro (« soldat mercenaire, voleur ») qui donne larron.
Du latin proviennent larecin en ancien français, ladronicio en espagnol.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
larcin larcins
\laʁ.sɛ̃\

larcin \laʁ.sɛ̃\ masculin

  1. Vol de peu d’importance, fait furtivement et sans violence.
    • Un des gros ennuis de la bicyclette réside en l’étrange facilité de son larcin. — (Alphonse Allais, Pour cause de fin de bail : Sauvegarde des bicyclettes, Éditions de la Revue blanche, 1899, p. 241-242)
    • Un camion de transport, un grumier, chargé de billes de sapins et dérobé par l'auteur du larcin, avait été placé sur la place, devant le monument pour masquer ce dernier. — (Pierre Pellegrini, Monumental, Librinova, 2017)
  2. Chose dérobée.
    • Il alla cacher son larcin.
  3. Action de prendre une pensée, une expression dans un auteur et aussi de la pensée ou de l’expression dérobée.
    • Les plus beaux endroits de son livre sont des larcins, sont autant de larcins.
    • Il n’a pas su déguiser ses larcins.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Références[modifier]