limbes

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Latin limbus, « bordure, frange », d’où en latin ecclésiastique « séjour des âmes avant la mort du Christ », ces âmes étant comme en bordure de l’enfer.

Nom commun[modifier]

limbes \lɛ̃b\ masculin au pluriel uniquement (plurale tantum)

  1. (Religion) Lieu où étaient, [[suivant certains théologiens catholiques, les âmes de ceux qui étaient morts dans la grâce de Dieu avant la venue de Jésus-Christ, ou séjour des âmes des enfants morts sans baptême.
    • Ceux qui mouraient dans la première semaine étaient damnés, selon les Pères de l’Église les plus rigoureux. Mais Pierre Chrysologue, au cinquième siècle, imagina les limbes, espèce d'enfer mitigé, et proprement bord d'enfer, faubourg d'enfer, où vont les petits enfants morts sans baptême, et où étaient les patriarches avant la descente de Jésus-Christ aux enfers. (Voltaire, Dictionnaire philosophique, 1764)
    • Durant ces années, elle perdit un bébé à la naissance qu'on ondoya sur-le-champ, mais Mme Desrosiers, tel Thomas, douta que le petit garçon prénommé Hector fût monté au ciel. Au cours de sa vie, elle s'en ouvrit à quelques prêtres qui tentèrent de la convaincre que l'ondoiement valait bien le baptême et que le nourrisson avait échappé aux limbes. (Denise Bombardier, Edna, Irma et Gloria, Albin Michel, 2007, p. 21)
    • […] je te coucherai debout contre la muraille, tu entendras à loisir les petits enfants pleurer dans les limbes. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  2. (Figuré) Endroit, état ou sort incertain, flou.
    • Ce n’était en somme que le vide de son cœur à peine sorti des limbes enchantés de l’adolescence, […]. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
limbe limbes
\lɛ̃b\

limbes \lɛ̃b\ masculin

  1. Pluriel de limbe.

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]