links

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Links

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais links.

Nom commun [modifier le wikicode]

Un links.

links \link\ masculin

  1. (Golf) Terrain de golf.

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe [modifier le wikicode]

links \lɪŋks\ invariable

  1. À gauche, gauche.
    • In Großbritannien fahren sie links.
      Au Royaume-Uni, ils vont [conduisent à] gauche.
    • Detlef hat den Torhüter ausgetrickst, indem er links angetäuscht und rechts geschossen hat. Was für ein schönes Tor!
      Detlef a trompé le gardien en faisant une feinte à gauche et en tirant à droite. Quel beau but !

Prononciation[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

links \lɪŋks\

  1. Pluriel de link.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

links \lɪŋks\

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de link.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • États-Unis : écouter « links [lɪŋks] »

Homophones[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe [modifier le wikicode]

links \Prononciation ?\

  1. À gauche, gauche.

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,7 % des Flamands,
  • 98,1 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]