lock-out

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : lockout, lock out

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XXe siècle) De l’anglais lock out (« enfermer dehors, fermer pour empêcher d’entrer »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lock-out lock-outs
\lɔ.kawt\
ou \lɔ.ka.ut\

lock-out \lɔ.kawt\ ou \lɔ.ka.ut\ masculin

  1. (Économie) Entente de patrons, industriels ou commerçants, pour fermer leurs ateliers, leurs usines, leurs magasins quand ils ne peuvent accéder aux réclamations des ouvriers → voir grève.
    • Décider le lock-out.
    • Lever le lock-out.
    • Opposer le lock-out à la grève.
    • Les salarié(e)s du Québec subissent, jour après jour, fermetures d'usines, lockouts interminables, refus de négocier et grand mépris des élus qui ne lèvent même pas le petit doigt pour même tenter de régler ces problèmes qui affectent leurs droits, l'économie et la justice sociale. — (La CAQ pourrait plonger dans l'arène politique, Le Devoir.com, 21 février 2011)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]