magasin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XIVe siècle) De l’arabe مخازن, maḵāzin[1], pluriel de مخزن, maḵzan (« entrepôt, dépôt, bureau »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
magasin magasins
/ma.ɡa.zɛ̃/

magasin /ma.ɡa.zɛ̃/ masculin

  1. (Logistique) Entrepôt, dépôt, réserve.
    • Avoir des marchandises en magasin.
    • Les magasins généraux.
    • Ça et là, ce sont des magasins, des entrepôts, des chais, ou bien le cube de béton d’une cave coopérative, sévère comme un blockhaus. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Et à côté du magasin, ou plus proprement de la salle de dépôt, il y avait un petit bureau. (André Gide, Si le grain ne meurt, 1924)
    1. (Militaire) Local où sont déposées des munitions et toutes sortes d’approvisionnements pour les armées.
      • Magasin d’armes, de poudre, etc.
      • Magasins de vivres, de fourrages.
      • L’intendance avait ses magasins à tel endroit.
  2. (Technique) Réceptacle, endroit où se loge une chose.
    • Magasin d’un fusil, d’un revolver : partie d’un fusil ou d’un revolver où se placent les cartouches.
    • Magasin d’un appareil photo : partie de l’appareil où se placent soit les plaques, soit les pellicules.
  3. (Commerce) Boutique.
    • Il tient un magasin très bien achalandé.
    • Employé de magasin, celui qui sert les clients, vendeur.
    • Au retour, ils rencontrèrent un officier et deux hommes qui procédaient à un inventaire sommaire des marchandises utilisables que contenaient les magasins. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 304 de l’éd. de 1921)
    • Entre des maisons grises, des resserres, des magasins d’outillage, des bars, des trottoirs étroits, la rue de Lappe ouvrait sa médiocre perspective. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Près du commissariat […] un magasin de nouveauté s’intitulait, en lettres énormes également : A la Belle Polonaise. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Une à une les succursales des magasins de luxe parisiens, londoniens ou berlinois fermaient, devant rouvrir, l’été, dans les stations chic : Chamonix, Royat, ou Aix-les-Bains. (Paul Margueritte, Jouir, 1918, T.2, p.260)
  4. (Vieilli) Variante de magazine.
    • Le Magasin pittoresque.
    • Le magasin des enfants.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Indonésien[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

magasin /Prononciation ?/

  1. (Armement) Magasin.
    Exemple manquant. (Ajouter)
  2. (Armement) Chargeur.
    Exemple manquant. (Ajouter)

Tagalog[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

magasin

  1. Magazine.