magasin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIVe siècle) De l’arabe مخازن, maḵāzin[1], pluriel de مخزن, maḵzan (« entrepôt, dépôt, bureau »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
magasin magasins
\ma.ɡa.zɛ̃\

magasin \ma.ɡa.zɛ̃\ masculin

  1. (Logistique) Entrepôt, dépôt, réserve.
    • Avoir des marchandises en magasin.
    • Les magasins généraux.
    • Ça et là, ce sont des magasins, des entrepôts, des chais, ou bien le cube de béton d’une cave coopérative, sévère comme un blockhaus. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Et à côté du magasin, ou plus proprement de la salle de dépôt, il y avait un petit bureau. — (André Gide, Si le grain ne meurt, 1924)
  2. (Militaire) Local où sont déposées des munitions et toutes sortes d’approvisionnements pour les armées.
    • Magasin d’armes, de poudre, etc.
    • Magasins de vivres, de fourrages.
    • L’intendance avait ses magasins à tel endroit.
  3. (Technique) Réceptacle, endroit où se loge une chose.
    • Magasin d’un fusil, d’un revolver : partie d’un fusil ou d’un revolver où se placent les cartouches.
    • Magasin d’un appareil photo : partie de l’appareil où se placent soit les plaques, soit les pellicules.
  4. (Commerce) Boutique.
    • Employé de magasin, celui qui sert les clients, vendeur.
    • Au retour, ils rencontrèrent un officier et deux hommes qui procédaient à un inventaire sommaire des marchandises utilisables que contenaient les magasins. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 304 de l’éd. de 1921)
    • Entre des maisons grises, des resserres, des magasins d’outillage, des bars, des trottoirs étroits, la rue de Lappe ouvrait sa médiocre perspective. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Près du commissariat […] un magasin de nouveauté s’intitulait, en lettres énormes également : A la Belle Polonaise. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Une à une les succursales des magasins de luxe parisiens, londoniens ou berlinois fermaient, devant rouvrir, l’été, dans les stations chic : Chamonix, Royat, ou Aix-les-Bains. — (Paul Margueritte, Jouir, 1918, T.2, p.260)
    • Par exemple, nous sommes allés dans un magasin de vêtements de seconde main il n'y a pas si longtemps et nous avons pris deux paires de pantalons à pattes d'éléphant. — (Martin Amis, La flèche du temps, Éditions Gallimard, 2014)
  5. (Vieilli) Variante de magazine.
    • Le Magasin pittoresque.
    • Le magasin des enfants.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus magasin figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boutique.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Indonésien[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

magasin \Prononciation ?\

  1. (Armement) Magasin.
    Exemple manquant. (Ajouter)
  2. (Armement) Chargeur.
    Exemple manquant. (Ajouter)

Tagalog[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

magasin

  1. Magazine.