dépôt

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Depot, depot

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin depositum.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dépôt dépôts
/de.po/

dépôt /de.po/ masculin)

  1. Action de déposer, de placer une chose en quelque endroit, ou de remettre, de confier une chose à quelqu’un.
    • Le dépôt du corps dans ce caveau n’est que provisoire.
    • Le dépôt de cette pétition a été fait sur le bureau de la Chambre.
    • Faire le dépôt d’une somme entre les mains d’un officier ministériel.
    • (Banque)Les petits déposants prenaient peur et retiraient leurs dépôts. Une immense thésaurisation d’or commençait dans tout le pays. (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  2. Ce qu’on a déposé, confié, donné en garde à quelqu’un, pour être rendu ou employé à la volonté ou suivant l’intention de celui qui l’a donné.
    • Le dépôt est une chose sacrée.
    • Nier un dépôt.
    • Abuser d’un dépôt.
    • Rendre fidèlement un dépôt.
    • On a ordonné que le dépôt serait porté au greffe.
    • Retirer un dépôt.
    • Caisse des dépôts et consignations.
    • (Figuré) Révéler un secret, c’est violer un dépôt sacré.
    • Dans ce siècle, ils avaient seuls le dépôt des connaissances humaines.
  3. Convention faite en déposant quelque chose entre les mains de quelqu’un.
    • La loi du dépôt.
    • Le dépôt est un contrat de bonne foi.
    • Violer la foi du dépôt.
  4. Lieu où l’on entrepose des objets ou des marchandises.
  5. Lieu où quelqu’un fait débiter ce qu’il récolte, ce qu’il fabrique, etc.
    • C’est le seul dépôt de ces marchandises qu’il y ait dans la ville.
    • Ce propriétaire a établi un dépôt de ses vins à tel endroit.
    • Un dépôt d’eau de Vichy.
  6. Lieu où l’on garde certaines choses, pour s’en servir, pour y recourir dans l’occasion.
    • Dépôt d’armes.
    • Dépôt de pompes à incendie.
    • Le dépôt des archives.
    • Dépôt de titres, de chartes.
  7. (Chemin de fer) Endroit où sont entretenues et remisées les locomotives avant une nouvelle utilisation en service commercial.
  8. (Militaire) Lieu où l’on organise les cadres et où l’on exerce les recrues.
    • L’effectif de la brigade n’avait pas varié : il s’était maintenu au chiffre de 6.000 hommes, grâce à l’apport régulier des dépôts. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.90)
    • Rester au dépôt.
  9. (Par extension) (Militaire) Soldats, recrues qui sont au dépôt.
    • Le dépôt a reçu l’ordre de partir sur-le-champ.
    • Il fait partie du dépôt.
  10. Sédiment qu’un fluide dépose au fond du vase où il a séjourné pendant quelque temps.
    • Le dépôt de l’urine.
    • Il y a un dépôt au fond du vase.
    • Un léger dépôt n’altère en rien la qualité de ce produit., phrase justifiante inscrite sur l’emballage de certains produits de commerce.
  11. (Par analogie) Amas d’humeurs qui se forme en quelque endroit du corps.
    • Il faut donner un coup de bistouri en cet endroit, il s’y est fait un dépôt.
  12. (Géologie) Masses de matières minérales, formées à la surface du globe par les eaux, les glaciers, les vents, les êtres organisés.
  13. (Programmation informatique) Stockage centralisé d'un logiciel de gestion de versions.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Lieu où l’on entrepose des marchandises :
Ce qui a été donné en garde à quelqu’un :
Amas d’humeurs qui se forme en quelque endroit du corps :

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]


Ce ou ces termes devraient être créés dans des articles séparés.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]