lunatique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin lunaticus, de luna (« Lune »), astre réputé agir sur le comportement humain.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
lunatique lunatiques
\ly.na.tik\

lunatique \ly.na.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est fantasque.
    • Entre ses numéros d'acteurs et ses sketches comiques, Érotissimo apparaît comme une aimable critique de la société française pompidolienne de 1968, à travers ses ouvriers rêveurs, ses employés feignants, ses concepteurs lunatiques et incompris, ses chefs d'entreprise âpres au gain et magouilleurs, ses fonctionnaires bornés et revanchards, tout cela confronté à l'évolution des mœurs de la nouvelle liberté sexuelle. — (Alain-Guy Aknin, ‎Philippe Crocq & ‎Serge Vincendet, Le cinéma de Gainsbourg... affirmatif !, Éditions du Rocher, 2007, p. 70)
  2. (Vieilli) (Astronomie) Qui est soumis à l’influence de la lune.
  3. (Figuré) Dont l’humeur est changeante ; cyclothymique.
  4. (Hippologie) Qualifiait un cheval qui est sujet à une ophtalmie périodique.
    • […] ; et une fois chez lui à deux ou trois cents kilomètres de distance, avant que le délai expire, un télégramme apprend au vendeur que son cheval est déclaré poussif, immobile, corneur ou lunatique, […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
  5. (Québec) Qui est dans la lune, distrait.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lunatique lunatiques
\ly.na.tik\

lunatique \ly.na.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne lunatique.
    • Au milieu du siècle dernier, on traitait de songe-creux et de lunatiques ceux qui prétendaient aplanir les hiérarchies traditionnelles et renverser même la personne du Roi. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]