manger à tous les râteliers

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1818[1], 1701 sous la forme « manger à plus d’un râtelier ») Voir manger et râtelier (assemblage de lattes de bois en claire-voie où l’on met le fourrage dans les étables et les écuries). Cette locution, qui véhicule l’image d’un animal mangeant sans vergogne dans les râteliers de ses voisins, est attestée au moins depuis 1701 sous la forme manger à plus d’un râtelier[2], déclinée en plusieurs variantes (à deux, trois râteliers...), dont manger à tous les râteliers est une version hyperbolique :
  • [...] il me parut, sans faire trop d’efforts de calcul, que si je vendais mes propres ouvrages, je mangerais à deux râteliers, & que je devais par consèquent me faire Auteur & Colporteur, à l’exemple de quelques-uns de mes Confrères, qui cependant sont bien établis. — (Anne Claude de Caylus, Mémoires de l'Académie des colporteurs, Imprimerie ordinaire de l’Académie, 1748, page 154)

Locution verbale [modifier le wikicode]

manger à tous les râteliers \mɑ̃.ʒe a tu le ʁa.tə.lje\ (se conjugue, voir la conjugaison de manger)

  1. (Figuré) Profiter des situations de tous les partis.
    • Mon cher, soyez mousquetaire ou abbé, soyez l'un ou l'autre, mais pas l'un et l'autre, reprit Porthos. Tenez, Athos vous l'a dit encore l'autre jour : vous mangez à tous les râteliers. — (Alexandre Dumas - Les trois mousquetaires - 1849)
    • La philosophie, à toutes les époques, reproduit toujours quatre grands systèmes, y compris le scepticisme. Je prends un peu dans tous ces systèmes ; je mange à tous les râteliers, je suis éclectique. — (Pierre Leroux - Réfutation de l'éclectisme - 1841)

Variantes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « manger à tous les râteliers »

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Antoine-Toussai Esquiron de Saint-Agnan, Les Contemporains, A. Pillet, 1818, page 20
  2. Antoine Furetière, Dictionnaire universel, A. et R. Leers, tome 3, 1701