martelage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot dérivé de marteler avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
martelage martelages
\maʁ.tə.laʒ\
Martelage sur un arbre.

martelage \maʁ.tə.laʒ\ masculin

  1. (Foresterie) Marque que les agents des Eaux et Forêts font avec leur marteau aux arbres qu’on veut réserver dans les triages mis en vente. Le martelage peut également désigner le marquage à la peinture des arbres à exploiter.
    • Le martelage pour le service de la marine aura lieu dans les bois des particuliers; taillis, futaies, avenues, lisières, parcs, et sur les arbres épars. La coupe des arbres marqués sera soumise aux règles observées pour les bois nationaux. — (Supplément au Code Civil, ou collection raisonnée des lois et décrets rendus depuis 1789, […], Paris : chez Firmin Didot, part. I, p. 193)
    • Le martelage consiste à désigner, à la peinture, à la griffe ou au marteau, les arbres (ou les lignes) à exploiter. ll n'est pas indispensable pour la première intervention, à condition que le bûcheron ait été formé et soit habitué à ce genre de travail. — (Les éclaircies résineuses en Franche-Comté, Conseil régional de Franche-Comté, 2003)
    • S'y ajoutent les documents les plus profitables, qui sont aussi les plus difficiles à traiter : les registres de martelages, sur lesquels les forestiers enregistraient, jour après jour et arbre par arbre, toutes leurs activités sur le terrain. — (Xavier Rochel, Aux origines des forêts bruyéroises, Journées d'études vosgiennes, 2005)
  2. (Industrie) Travail de forge qui consiste à frapper du métal au marteau
    • Nous parlons maintenant de l'atelier dans lequel les barres de fer de toute dimension sont réchauffées, martelées et converties en pièces d'usage. Cet atelier porte le nom de forge d'œuvre ou de maréchal. Les travaux qu'on y exécute se divisent en simple martelage et en martelage suivi de limage. — (Pelouze père, Forge (petite), dans le Dictionnaire de la conversation et de la lecture, Paris: chez Belin-Mandar, 1836, vol. 27, p. 444)
    • Le martelage peut être remplacé par le laminage, mais ce moyen est inférieur parce qu'il ne réalise pas une pénétration aussi parfaite, un enchevêtrement aussi complet des molécules. — (Section de métallurgie, Société Anonyme H. Vaillant-Carmanne, 1905, vol. 1 à 2, p. 60)
    • Pour le martelage des aciers très ledeburitiques ou très fragiles le marteau-pilon à simple effet est à recommander pour le début du travail. — (Revue de métallurgie, éd. Henri Le Chatelier, 1950, vol. 47, p. 500)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]