misanthrope

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIe siècle) Du grec ancien μισάνθρωπος, misánthrôpοs.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
misanthrope misanthropes
\mi.zɑ̃.tʁɔp\

misanthrope \mi.zɑ̃.tʁɔp\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui éprouve de l’hostilité, voire de la haine envers le genre humain.
    • Molière a peint dans Alceste le type du misanthrope.
    • ,.. ne pas aimer les gens qui ne sont pas aimables n'est pas le fait du misanthrope, mais bien plutôt d'un individu qui a expérimenté chez autrui les délices parfois pervers de l'âme humaine et pratique une sage défense de soi. (Michel OnfrayLa chanteuse et le philosophe- Le Point N°2252- 5 novembre 2015)
  2. (Courant) Celui, celle qui est d’humeur constamment maussade, chagrine et qui fuit les relations avec les autres.
    • « Tout homme qui, à quarante ans, n’est pas misanthrope, n’a jamais aimé les hommes. » (Chamfort, Maximes et Pensées)
    • ;… mais la misanthropie, espèce de vanité cachée sous une peau de hérisson, n’est pas une vertu très catholique. Le cœur d’un misanthrope ne saigne pas, il se contracte, et le mien saignait par toutes ses veines. (Honoré de Balzac, Le Médecin de Campagne)

Traductions[modifier]

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
misanthrope misanthropes
\mi.zɑ̃.tʁɔp\

misanthrope \mi.zɑ̃.tʁɔp\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est misanthrope, qui éprouve de l’hostilité, voire de la haine envers le genre humain.

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]