maussade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De l’ancien français mausade (« désagréable ») composé de mal et sade (« agréable »), apparenté à insipide.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
maussade maussades
\mo.sad\

maussade \mo.sad\ masculin et féminin identiques

  1. D’humeur chagrine ; sombre ; ombrageux ; morose ; renfrogné.
    • On le jugea maussade et insignifiant, ce pâle blond aux yeux bleus, dont le regard semblait tourné en dedans. (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Lorsque le hasard les forçait de se trouver ensemble, il devenait taciturne, maussade, ne répondait qu’avec difficulté aux questions qu’elle lui adressait. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • […], et je me rendis compte que même à Göttingen il pleuvait parfois, les gens pouvaient être maussades, […]. (Ruth Klüger, Perdu en chemin, traduction des éd. Viviane Hamy, 2010, La Martinière, 2013)
    • Voilà l'image de ma vie :je devrais fredonner gaiement sous la douche, tout à la joie de ce jour nouveau, et je m'engonce dans l’amère moiteur de maussades ruminements. (Patrick Cauvin, Huit jours en été, Jean-Claude Lattès, 1979, chap.1)
  2. (Par extension) Qui cause du mécontentement ou de l’ennui.
    • […] excepté lorsqu’à la seconde ou à la troisième scène d’un maussade chef-d’œuvre d’alors, une apparition bien connue illuminait l’espace vide, rendant la vie d’un souffle et d’un mot à ces vaines figures qui m’entouraient. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
    • Dans ce domaine, la maussade arithmétique vous a des éloquences qu’on ne saurait contredire. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (Par extension) Qui désigne un temps, une météo pas très agréable, peu ensoleillé.
    • Le regard de Gregor se tourna ensuite vers la fenêtre, et le temps maussade – on entendait les gouttes de pluie frapper le rebord en zinc – le rendit tout mélancolique. (Franz Kafka, La Métamorphose, 1988 [1915], traduction par Bernard Lortholary)
  4. (Par extension) Qui est terne, triste et gris.

Antonymes[modifier]

D’humeur chagrine (1) :

Pas très agréable, peu ensoleillé (3) :

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]