mordicus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin mordicus.

Adverbe [modifier]

mordicus \mɔʁ.di.kys\

  1. Sans en démordre ; avec ténacité ; avec obstination.
    • Tête de Lard et Mit-Sardine, s’ils ne défunctaient pas d’une apoplexie, seraient sûrement fusillés pour l’exemple ! Mordicus !… — (Raymond Guérin, Les Poulpes, Gallimard, Paris, 1953)
    • Ça comptait pas, elle m’avait quand même à la merde because des bon Dieu de dédicaces que je refusais mordicus, que j’aurais mieux aimé crever que de céder sur ce petit détail. — (Louis-Ferdinand Céline, Version A de “Féérie pour une autre fois”, Gallimard, Paris, 1993)
    • Mais au lecteur qui tiendrait mordicus à relier Einstein au monde de l'ésotérisme, je recommande la lecture de l'article qu'il publia en 1926 sur la « cause de la formation des méandres des cours d'eau et la "Loi de Baer" ». — (Denis Hamel, Albert Einstein, astrologue ? Vous voulez rire ? La fin d’un canular, dans Le Québec sceptique, n°57, p.31, été 2005)

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

De mordeo (« mordre »)

Adjectif [modifier]

Cas Singulier Pluriel
Masculin Féminin Neutre Masculin Féminin Neutre
Nominatif mordicus mordică mordicum mordicī mordicae mordică
Vocatif mordice mordică mordicum mordicī mordicae mordică
Accusatif mordicum mordicăm mordicum mordicōs mordicās mordică
Génitif mordicī mordicae mordicī mordicōrŭm mordicārŭm mordicōrŭm
Datif mordicō mordicae mordicō mordicīs mordicīs mordicīs
Ablatif mordicō mordicā mordicō mordicīs mordicīs mordicīs

mordicus \Prononciation ?\

  1. Qui aime à mordre.

Synonymes[modifier]

Adverbe [modifier]

mordicus \Prononciation ?\

  1. En mordant, avec les dents.
    • in Gange […] in eodem esse Statius Sebosus haut modico miraculo adfert vermes, branchiis binis sex cubitorum, caeruleos, qui nomen a facie traxerunt. his tantas esse vires, ut elephantos ad potus venientes mordicus comprehensa manu eorum abstrahant. — (Pline, Histoires Naturelles, IX, 46)
      Le Gange […] Statius Sebosus dit que dans le même fleuve (chose qui n'est pas peu merveilleuse) on trouve des poissons appelés vers, à deux branchies, longs de six coudées, bleus, qui ont tiré leur nom de leur configuration : ils sont si forts, que mordant la trompe des éléphants qui viennent pour boire, ils les entraînent dans l'eau.
  2. Opiniâtrement, obstinément.
    • rem mordicus tenere, Cicéron. Ac. 2, 51

Références[modifier]