niakoué

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vietnamien nhà quê (niah-koué, « paysan », « villageois, péquenaud »). Le sens est déjà péjoratif en vietnamien.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin niakoué
\nja.kwe\

niakoués
\nja.kwe\
Féminin niakouée
\nja.kwe\
niakouées
\nja.kwe\

niakoué \nja.kwe\ masculin (équivalent féminin : niakouée)

  1. (Injurieux) Vietnamien ; Indochinois.
    • Un jour, un grand potentat local, un niakoué qui aimait bien les Français, l'avait invité à une fête suivie d'un festin où il avait assisté à des merveilles : […]. — (Jean Maryves, Le Musée des songenirs, Mon Petit Éditeur, 2014, p.67)
    • Accroupie sur le sol rouge sang, sa peau était aussi brune que celle des Niakoués. — (Philippe Morvan, Ours, Calmann-Lévy, 2018, p.140)
  2. (Injurieux) Tout Asiatique, en particulier originaire de l’Asie de l’Est ou du Sud-Est.
    • Je prêchais pour ma paroisse, puisque moi, le niakoué, j'avais épousé Lou, une Bretonne pure souche, très blanche de peau, et que nous avions eu ensemble une gamine au teint d'albâtre, au nez grec, mais aux cheveux charbonneux et aux yeux bridés. — (Linda Lê, Lame de fond, Christian Bourgois, 2012)
    • L'ESCPienne fit non de la tête. « Oh, la niakouée, tu te prends pour l’impératrice de Chine ou quoi ? Viens boire avec nous, je te dis ! » — (Frédéric Ciriez, Mélo, Éditions Gallimard, 2016)
    • Il en est des métisses comme des négresses, des niakouées et des crouilles : sous leurs airs de mijaurées, ce sont quand même de bonnes bourreuses à qui il ne faut pas en promettre. — (Bertrand Dicale, Maudits métis, Éditions Jean-Claude Lattès, 2011, chap. 3, note n° 1)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Invariable
niakoué
\nja.kwe\

niakoué \nja.kwe\ masculin

  1. (Péjoratif) Langue vietnamienne ou indochinoise, voire chinoise, incomprise des Français.
    • Elles échangèrent un regard suspicieux, puis quelques phrases en niakoué. — (Yves-Daniel Crouzet, Triades sur Seine, Éditions Ex Æquo, 2013, p.60)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin niakoué
\nja.kwe\

niakoués
\nja.kwe\
Féminin niakouée
\nja.kwe\
niakouées
\nja.kwe\

niakoué \nja.kwe\

  1. (Injurieux) Relatif aux Asiatiques de l'est de l'Asie et à leurs descendants.
    • La seule chose que tu m'as donnée, c'est un nom de bidonville ! Un nom de trottoir à putes niakouées ! — (Sylvie Ohayon, L'Une contre l'Autre, Robert Laffont, 2015)
    • Mais il y avait un tas de types aussi coûteux que moi qui jouaient avec des gros jouets valant une fortune et qui n'auraient pas la moindre chance contre des soldats niakoués bon marché – pour pas dire gratuits – qui s'amusaient avec des tas de joujous fournis à l’œil par les cocos. — (Douglas Coupland, « Vietnam », dans Obsolescence des données, traduit de l'anglais (Canada) par Walter Gripp, Vauvert : Au diable Vauvert, 2018)
    • — Le seul officier niakoué de toute l'armée d'Extrême-Orient ! rétorqua-t-il en souriant. — (Olivier Cojan, Le Pays où vont mourir les rêves, tome 3 (1926-1938): De toutes nos forces, Lèves : ELLA Editions, 2017)

Paronymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « niakoué »