péniblement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de pénible, avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier le wikicode]

péniblement \pe.ni.blǝ.mɑ̃\

  1. Avec peine.
    • Péniblement, il se releva et regagna, en trébuchant, sa place. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Quand Jacques parut, les malades se levèrent, quelques-uns péniblement, et saluèrent militairement, gauches. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Selon une autre version, Isaac aurait habité un port de mer où il gagnait péniblement sa vie comme arrimeur. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Quand tante Claire donnait le signal du départ, Vincent bougonnait que les femmes étaient des casseuses de veillée. Il finissait par se lever péniblement. — (Gabrielle Poulin, Les mensonges d'Isabelle, éd. Québec Amérique, 1983, p. 129)
  2. Avec effort.
  3. Avec difficulté.
    • […] ; la cellulose, restant polymérisée à son degré maximum, ne se dissout alors que péniblement dans l'ammoniure de cuivre. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • La Victoire affirmée, Fagerolle […] pensait pouvoir, sans effort, réoccuper son rang. Il dégota, péniblement, une place de sous-reporter, dans un canard impécunieux du matin. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 29)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]