parader

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dénominal de parade, apparenté à parer.

Verbe [modifier]

parader intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Équitation) Faire manœuvrer un cheval sur la parade ou la montre.
    • Faire parader un cheval.
  2. (Militaire) Défiler dans une revue.
    • Alsace, Chère Alsace, maintes fois je te visitai au temps où Guillaume II le Terrible, de temps à autre, paradait dans les rues de Strasbourg. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Venue du nord et du sud, de l'est et de l'ouest, une jeunesse admirable paradait. Le défilé dura des heures. (André Gide, Retour de l’U.R.S.S. -1936)
  3. S’exhiber pour se faire admirer, se pavaner.
    • Ainsi, l'Espagnol avait ramené sa fraise avec arrogance et paradait, droit comme un i dont le point eût excessivement bavé, sévère comme un hidalgo qui eût avalé son sabre jusqu'au pommeau. (Stéphane Baurins & André Clette (pour le texte), Histoire du Belge, Bruxelles : Luc Pire Éditions, 1996 - 2005, p.168)
    • A notre arrivée, des garçons et des filles paradaient sur la plage, raides dans leurs tenues de vacances. Un garçon se détacha promptement d'un groupe et se dirigea vers nous. (Norman Lewis, Empire d'Orient: voyages à Sumatra, Timor Est, Irian Jaya, traduit de l'anglais par Florène Cramant, Objectif Terre/Editions Olizane, 1998, p. 47)

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]