parloir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(sens 1) → voir parler et -oir.
(sens 2) De l’anglais funeral parlour.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
parloir parloirs
\paʁ.lwaʁ\

parloir \paʁ.lwaʁ\ masculin

  1. (Construction) Lieu où, dans les communautés religieuses, dans les collèges, dans les hôpitaux, dans les prisons, etc., les religieux ou religieuses, les élèves internes, les malades, les détenus, etc., viennent parler aux personnes du dehors.
    • Une servante effarée prit ma carte et m’abandonna sans un mot d’espoir dans un froid parloir où je respirai cette odeur fade particulière aux réfectoires des maisons d’éducation. Le plancher de ce parloir avait été ciré avec une si impitoyable énergie que je pensai rester en détresse sur le seuil. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 145.)
    • J’ai quelques visites, et, ma foi ! comme on ne me traite pas trop mal, je reçois les gens dans un petit parloir, sans grilles, sans guichetier tendant l’oreille. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 256)
    • Alors que des incidents ont éclaté dans plusieurs établissements pénitentiaires, où les parloirs sons suspendus, l’administration dit avoir identifié les « meneurs » et promis des sanctions. — (« Coronavirus. Incidents en prison : l’Administration pénitentiaire promet une réponse « ferme » », article paru le 22 mars 2020 sur www.ouest-france.fr ; consulté le 22 mars 2020)
    • Vous vous intriguerez pour avoir entrée au parloir de quelque couvent ; le bavardage de ces recluses ne nous sera pas inutile. — (Denis Diderot, Jacques le Fataliste, 1796)
    • (Par extension) […], Cédric les conduisit dans un petit parloir destiné, à ce qu’il leur dit, à l’usage exclusif des hôtes de distinction, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  1. Erreur de traduction de l’anglais funeral parlour ou funeral parlor, en lieu et place de funérarium ou chambre funéraire.
    • Beaucoup de fils d’entrepreneurs de pompes funèbres la courtisaient, essayant de l’amadouer pour que le parloir de leur père ait une meilleure position dans les pages nécrologiques ou au moins une extension du temps de parution. — (Ken Siman, Pizza Face, 1991. Traduit de l’américain par Pascale Barbera, 1993, p. 69)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]