paroxysme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1552) Issu du grec ancien παροξυσμός, paroxusmós (« paroxysme d’une maladie »), composé de παρά, pará et de ὀξύς, oxús (« aigu »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
paroxysme paroxysmes
\pa.ʁɔk.sism\

paroxysme \pa.ʁɔk.sism\ masculin

  1. (Médecine) Le moment le plus aigu d’une maladie ou d’un état morbide.
    • Il est dans le paroxysme de sa maladie, de la fièvre.
  2. (Figuré) (Plus courant) Le moment le plus aigu, d’une sensation, d’un sentiment, d’une passion, d'un événement ou phénomène.
    • En se voyant trahie, abandonnée pour des millions, Éléonore était en proie à un paroxysme de rage, de haine et de méchanceté froide. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Mieux valait laisser couler ses larmes et donner au premier paroxysme du désespoir le temps de se calmer […] — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Marseille, quand elle est belle, est extrêmement belle, mais, dans ses hideurs, elle va au paroxysme. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Mais, sous la Convention, l’exaltation des passions atteint son paroxysme. La lutte, de politique qu’elle était, devient antireligieuse. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Tempête Christian à son paroxysme en Allemagne et au Danemark — (Météo-Paris - Actualités météo - 28 octobre 2013)

Variantes[modifier]

Abréviations[modifier]

  • paro — (Kery James, 2009)

Synonymes[modifier]

→ voir zénith (2)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]