perpétuer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin perpetuare.

Verbe [modifier le wikicode]

perpétuer \pɛʁ.pe.tɥe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se perpétuer)

  1. Rendre perpétuel ; faire durer sans cesse, constamment.
    • Cette association du politique et du religieux perpétua, jusqu’au milieu du XXe siècle, un système féodal abusif entretenu par la noblesse et les moines. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
    • Une population est optimalement adaptée si, dans un contexte environnemental donné et constant, la fréquence la plus avantageuse du génotype le plus avantageux est stable et que la population se perpétue. — (Christian Sachse, Philosophie de la biologie : Enjeux et perspectives, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2011, page 55)
    • La glorieuse défense de Mazagran a excité, dans toute la France, des transports unanimes d'admiration. De toutes parts des souscriptions ont été spontanément ouvertes pour élever en Algérie un monument destiné à perpétuer le souvenir de ce brillant fait d'armes. — (Hazlitt, Défense de Mazagran, dans Le Magasin pittoresque, vol.8, 1840, page 129)
    • La Bruche du Pois n'a donc qu'une génération par an, et c'est par conservation en grenier des grains secs bruchés qu'on perpétue ce dangereux insecte. — (André Leroy, Culture des légumineuses potagères : Haricots . Pois, Librairie Hachette, 1941, page 82)
    • Se perpétuer dans une charge, trouver le moyen de se maintenir toujours dans une charge, qu’on ne devait posséder que pour un temps.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]