pince-maille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du verbe pincer et de maille, la monnaie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
Masculin
et féminin
pince-maille
\pɛ̃s.mɑj\
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pince-maille pince-mailles
\pɛ̃s.mɑj\

pince-maille \pɛ̃s.mɑj\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) (Vieilli) Homme fort attaché à ses intérêts et qui fait paraître son avarice jusque dans les plus petites choses.
    • Un pince-maille avoit tant amassé,
      Qu’il ne savoit où loger sa finance.
      L’avarice, compagne et sœur de l’ignorance,
      Le rendoit fort embarrassé
      Dans le choix d’un dépositaire
      […] — (La Fontaine, L’Enfouisseur et son compère)
    • Grippe-sou, plur. des grippe-sou : des gens d’affaires qui, moyennant le sou pour livre, c’est-à-dire, une très légère remise, reçoivent les rentes. C’est dans le même sens que l’on écrira des pince-maille. Maille, dit l’Académie, était une monnaie au-dessous du denier : Trois sous, deux deniers et maille. Il n’a ni sou ni maille. — Des pince-maille sont des personnes qui pincent, qui ne négligent pas une maille. Ainsi les pince-maille sont de deux ou trois degrés plus ladres, plus avides que les grippe-sou. Par les mêmes raisons que pour gagne-denier, il faut écrire au pluriel des grippe-sous, des pince-mailles. A.L. — (Charles-Pierre Girault-Duvivier et Pierre-Auguste Lemaire, Grammaire des grammaires, tome premier, A. Cotelle, Libraire-Éditeur, Paris, 1863, dix-huitième édition entièrement revue et corrigée)
    • C’est un autre gaillard que le procureur et tous vos pince-maille du chef-lieu, qui regardent chaque kopek. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842, traduction de Henri Mongault, 1949)

Prononciation[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]