poissarde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Sens 1) (1640) De poisson et poissonnière avec le suffixe -arde.
(Sens 2) (1932) De poix ou poisse avec le suffixe -arde.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
poissarde poissardes
\pwa.saʁd\

poissarde \pwa.saʁd\ féminin (pour un homme, on dit : poissard)

  1. (Péjoratif) Personne grossière et vulgaire.
    • Sa beauté de Junon, son grand corps majestueux se fondait dans une fureur de poissarde. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Pauline éleva la voix et se mit à l’engueuler avec son répertoire de poissarde. — (Guy de Maupassant, La femme de Paul, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 231)
    • Et là une bagarre de poissardes, ivres ; un peu plus loin un seul policeman et des maisons tapies dans l’ombre, de hautes maisons, des maisons à dôme, des églises, le Parlement, et la trompe d’un bateau à vapeur sur le fleuve, un son creux, comme une corne de brume. — (Virginia Woolf. Mrs. Dalloway, 1925. Traduction de Marie-Claire Pasquier, version parue dans la Bibliothèque de la Pléiade. Folio classique, Gallimard, 1994, page 280)
    • Et voilà notre poissarde qui s’échauffe, emplit l’air de ses clameurs. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Familier) Malchanceuse, poursuivie par la déveine, la poisse.
    • J’AI GAGNÉ ! Le hasard m’a choisie. Moi, Adèle Joly, la poissarde professionnelle, j’ai été tirée au sort ! — (Felicity Stuart, Love me (if you can), Paris, Éditions addictives, volume 3).

Traductions[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin poissard
\pwa.saʁ\

poissards
\pwa.saʁ\
Féminin poissarde
\pwa.saʁd\
poissardes
\pwa.saʁd\

poissarde \pwa.saʁd\

  1. Féminin singulier de poissard.
    • Aucun des associés de Raymond Tournier n’a reconnu Dirk Rummenigge sur la photo que nous leur avons montrée. Idem dans les clubs de foot de la région : inconnu au bataillon. Rien de rien. Je suis poissarde. — (Maxime Gillio, Les Disparus de l’A16, Paris, Flammarion — J’ai Lu, 2016, p. 129).

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]