potable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin potabilis (« qui peut être bu, potable »), dérivé de potare (« boire »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
potable potables
\pɔ.tabl\
Panneau qui indique un robinet d’eau potable.

potable \pɔ.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l'on peut boire sans danger pour la santé, ou sans répugnance.
    • Chaque année, la France doit puiser environ 6 milliards de m3 de ces ressources en eau pour ses besoins en eau potable : un peu moins de 4 milliards en eau souterraine et un peu plus de 2 milliards en eau de surface. — (Bernard Legube, Production d'eau potable: Filières et procédés de traitement , Dunod, 2015, page 5)
    • Passé le mois de mars, le cidre mis en bouteilles n'est plus mousseux , mais il conserve longtemps sa douceur et est plus tard encore bien potable , lorsque celui qui n'a pas quitté les barriques est déjà gâté. — (G. du Taya, Procédé employé avec le plus grand succès depuis 10 ans pour la fabrication du cidre, aux environs de Lorient (Morbihan), dans Le Cultivateur, journal des progrès agricoles, novembre 1837, page 658)
  2. (Familier) Acceptable ; correct.
    • De quelle considération peut-on se flatter dans la haute société de Nancy en ayant pour attentif un mince sous-lieutenant, surtout quand on est accoutumé à vous voir donner le bras à un colonel ou, quand celui-ci n’est pas potable, à un lieutenant-colonel, ou du moins à un chef d’escadron ? Il faut les épaulettes à graines d’épinards. » — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • Vous voulez dire, corrigea miss Jenny, qu'il n'y a pas un homme sur dix qui possède assez de bon sens pour épouser une cuisinière potable. — (William Faulkner, Sartoris, trad.uction René-Noël Raimbault et Henri Delgove, éditions Gallimard, 1937, réédition Folio, pages 364-365)
    • –  […] Pas d’autre photo de Bramovici plus potable que celle-ci ? — (Léo Malet, Du rébecca rue des Rosiers, Robert Laffont, Paris, 1958)
    • Des filles potables parlent dans des téléphones portables. — (Frédéric Beigbeder, 99 francs, Gallimard, 2000, collection Folio, page 54)
    • Vous savez ce qu'on dit : un écrivain n'écrit qu'un seul livre potable dans sa vie. Le reste n'est que remplissage et redite perpétuelle. — (Olivier Depaix, T'avais raison, Lulu.com, 2014, page 88)
    • Un seul immeuble inhabité et la maison où se trouvait notre appartement avec un escalier qui menait à la chambre à coucher, une grande cuisine et une télévision que nous n'utilisions que pour regarder des films potables en vidéo ou en DVD. — (Youssef Rakha, Le Livre des cercles: Quand l’Histoire fait des siennes dans la cité martienne, traduit de l’arabe par Philippe Vigreux, Genève : Éditions Zoé, 2017)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin potabilis.

Adjectif [modifier le wikicode]

potable

  1. Potable.

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Espagnol[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin potabilis.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
potable
\Prononciation ?\
potables
\Prononciation ?\

potable \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Potable

Prononciation[modifier le wikicode]