prendre garde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir prendre et garde.

Locution verbale [modifier le wikicode]

prendre garde \pʁɑ̃dʁ ɡaʁd\

  1. Agir avec prudence.
    • Je n’aurais pas pris garde à lui, s’il ne m’eût adressé la parole.
    • On m’annonça hier cette nouvelle, mais je n’y pris pas garde.
  2. Avoir l’attention éveillée sur quelque danger, se précautionner contre lui, en garantir quelqu’un qui y est exposé.
    • Quoi que nous fassions, il nous faudra en tout cas bien prendre garde de ne point agir à rebours de nos intentions. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les bêtes si méfiantes qui s’abattaient à la croûle sur les fagnes pour en extraire les vers, ne prenaient point garde aux filets tendus à plat sur le sol; elles s’y empêtraient et tous leurs efforts étaient vains. Elles ne pouvaient s’en dépêtrer ou arracher le bâtonnet qui les fixe. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Jimmy n’y avait pas pris garde au départ, mais la vue de ces galeries exerçaient sur lui une espèce de fascination. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Entre temps, les rationalistes zélés avaient dû prendre garde aux poursuites d'un cléricalisme obscurantin. Ils furent obligés de ne pas manifester trop ouvertement leurs vues, en raison de la « crainte du sabre ». — (Études islamologiques d'Ignaz Goldziher, traduites & analysées par Georges-Henri Bousquet, Leiden : E. J. Brill, 1962, p.135)
  3. (Intransitivement ou suivi de à) Se méfier.
    • Il faut toujours bien prendre garde que le Juif du Moyen Âge, devenu si résigné, ressemble beaucoup plus au chrétien qu’à ses ancêtres. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, note au bas de la page 339)
    • Et l’air, mon Claudin, l’air reniflable, risquais-je avec rusticité?
      Tu renifles ? Et les microbes ! Prends garde !
      — (Émile Bergerat, Souvenirs d’un enfant de Paris, 1912, p.218)
    • Mais quand l’Église, profitant de l’effondrement de la puissance romaine et du désarroi provoqué à travers les Gaules par les invasions barbares, s’installa dans le pays sans que nul n’y prît garde, son premier soin fut de s’assurer de la possession des terres. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]