probabilité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin probābilitās.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
probabilité probabilités
/pʁɔ.ba.bi.li.te/

probabilité /pʁɔ.ba.bi.li.te/ féminin

  1. Qualité d’être probable. Vraisemblance, apparence de vérité.
    • Il n’y a pas de probabilité à ce que vous dites.
    • Je n’y vois pas de probabilité.
    • Ce que vous avancez n’a pas de probabilité, manque de probabilité, est sans probabilité.
    • La fuite de l’accusé donne un nouveau degré de probabilité à l’accusation.
    • Examiner, évaluer, estimer, peser, calculer des probabilités.
    • Je vois, dans cette affaire, des probabilités pour et contre.
    • Il est de la plus grande probabilité que cette allégation est fausse.
  2. Chance, risque.
    • Nous sommes si éloignés de connaître tous les agens [sic] de la nature, et leurs divers modes d’action ; qu’il ne serait pas philosophique de nier les phénomènes, uniquement parce qu’ils sont inexplicables dans l’état actuel de nos connaissances. Seulement, nous devons les examiner avec une attention d’autant plus scrupuleuse, qu’il paraît plus difficile de les admettre ; et c’est ici que le calcul des probabilités devient indispensable, pour déterminer jusqu’à quel point il faut multiplier les observations ou les expériences, afin d’obtenir en faveur des agens [sic] qu’elles indiquent, une probabilité supérieure aux raisons que l’on peut avoir d’ailleurs, de ne pas les admettre. (Pierre-Simon de Laplace, Essai philosophique sur les probabilités, Mme Ve Courcier, Paris, 1814 (2e édition))
    • Examiner, évaluer, peser, calculer des probabilités.
  3. (Mathématiques) Ensemble des règles d’après lesquelles on peut calculer le hasard relatif de la survenue des événements.
    • Douce soirée où l’on pouvait encore croire —à la rigueur, le calcul des probabilités cédant à une chance inouïe— qu’il n’y aurait pas de morts pendant la guerre. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

→ voir Catégorie:Lexique en français des probabilités

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]