pruneau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Diminutif de prune en -eau.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
pruneau pruneaux
\pʀy.no\

pruneau \pʀy.no\ masculin

  1. Fruit séché issu de prune séchée, naturellement au soleil ou industriellement dans des fours.
  2. (Franche-Comté) Quetsche (fruit).
  3. (Suisse) Prune.
  4. (Familier) Balle d’arme à feu.
    • J’ai toujours refusé. Des fois qu’il y aurait un pruneau qui se trompe de bide. C’est pas que j’aie la pétoche, mais c’est pas mon boulot. (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. III, Série noire, Gallimard, 1956, p. 27)
    • Sus à l’ennemi ! Aurèle sonne le hallali. Tout à l’heure, il pensait rafale de mitraillette, sulfatage, pruneaux. Mais la balle de métal est trop noble : par elle meurent les héros. (Gilles Rosset, Masculin singulier, René Julliard, 1962, p. 202)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « pruneau [pʀy.no] »

Voir aussi[modifier]