rôlet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : rolet

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du bas latin rotulus (« rouleau »), du latin classique rota (« roue »).

Notes[modifier le wikicode]

Les spécialistes du Moyen Âge estiment que c’était surtout un terme employé au monastère. Sur un tel support, on notait la liste des agenda, c'est-à-dire des choses à faire.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rôlet rôlets
\ʁo.lɛ\

rôlet \ʁo.lɛ\ masculin

  1. (Livre) Petit rôle, liste ou pièce de parchemin plus ou moins longue, roulée ou non, sur laquelle on inscrivait des actes, des titres.
    • Resterait à connaître comment étaient faits ces drames si populaires au moyen âge. Malheureusement aucun d'eux n'est parvenu jusqu'à nous, et nous ne connaîtrons probablement jamais les œuvres d'Aimery, le chanteur de geste, et de ses contemporains. Mais du moins nous pouvons en avoir une idée par les histoires exemplaires encore en vogue, il y a quelque cent cinquante ans. Ici, j'ai été assez heureux pour mettre la main sur les rôlets ou parties de quelques pièces jouées à Namur, à la fin du XVIIme siècle. — (Jean Borgnet, « Recherches sur les anciennes fêtes namuroises », dans les Mémoires couronnés et Mémoires des savants étrangers, publiés par l'Académie royale de Belgique, tome 27, Bruxelles : chez M. Hayez, 1856, page 32)
  2. (Par extension) Liste indiquée sur un rôle.
    • Le pauvre Jaquinot, le mari, ne sait à laquelle entendre. Pour savoir cependant à quoi s'en tenir de ses nombreux devoirs d'époux à tout faire, il se laisse donner une liste, « un rôlet, » des occupations par lesquelles il devra passer tous les jours : tirer l'eau, la chauffer, laver le linge, y compris les couches de l'enfant, etc. — (« Notice & Argument de La Farce du Cuvier (XVIe siècle - Règne de Louis XII) », dans Le théâtre français avant la Renaissance, 1450-1550: mystères, moralités et farces, accompagné de notes par Edouard Fournier, Paris : chez Laplace, Sanchez & Cie, 1872, p. 192)

Variantes[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]