radiateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais radiator, attesté depuis 1836 au sens de « appareil de chauffage ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
radiateur radiateurs
\ʁa.dja.tœʁ\
Un radiateur de chauffage central. (1)
Un radiateur de voiture. (3)
Des radiateurs utilisé en électronique. (4)

radiateur \ʁa.dja.tœʁ\ masculin

  1. Appareil de chauffage par la chaleur rayonnante.
  2. (Par extension) Appareil de chauffage par convection.
    • Victor Horta trouve dans le hall octogonal de l'hôtel Tassel une solution élégante au problème posé par l’encombrement des radiateurs. — (Françoise Aubry, Art nouveau, art déco & modernisme, Bruxelles, éd. Racines, 2006, p.147)
  3. (Mécanique) Appareil qui utilise l'eau pour refroidir certains moteurs.
  4. (Électronique) Appareil qui dissipe la chaleur dégagée par les composants électroniques.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus radiateur figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : automobile.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais radiator.

Nom commun [modifier le wikicode]

radiateur \Prononciation ?\

  1. Radiateur.

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 65,5 % des Flamands,
  • 86,2 % des Néerlandais.


Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]