renégat

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Renegat, renegát

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’occitan renegat[1], de renegar, du latin populaire renegare (« renier ») ou emprunté à l’italien rinnegato ou à l’espagnol renegato[2], littéralement : « qui a renié ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
renégat renégats
\ʁə.ne.ɡa\

renégat \ʁə.ne.ɡa\ masculin (équivalent féminin : renégate)

  1. Celui qui a renié sa religion pour en adopter une autre (éventuellement sous la contrainte).
    • Les renégats eurent la plénitude des droits des citoyens musulmans, les chrétiens fidèles ne jouirent que d’une assimilation incomplète et limitée, et, devenus tributaires, ils durent payer l’haràc.. — (Charles Yriarte, La Bosnie et l’Herzégovine pendant l’insurrection, Revue des Deux Mondes tome 15, 1876, page 598)
    • (Familièrement et par forme d'injure) Ah ! maudit renégat, le plus méchant du monde, Que le ciel te punisse et l'enfer te confonde ! (Regnard, Les Ménechmes)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Celui qui a renié ses convictions, ses engagements, trahi son propre camp.
    • Les renégats sont également méprisés dans les deux partis.
    • (Par apposition)Les généraux renégats sont les représentants d'une classe qui, pour survivre en tant que telle, a renoncé à la nation chilienne et est sciemment devenue l'alliée de l'impérialisme nord-américain. — (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)

Synonymes[modifier le wikicode]

Celui qui a renié sa religion :

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]