roupie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) (XIIIe siècle)[1] Origine inconnue. Peut-être du grec ancien ῥύπος, rupos (« crasse »). Littré a rupia « petites bulles dont la base est d'un rouge vif » ; l’ancien français roupie a également le sens de « rouge-gorge », glosé ropida en latin médiéval[1] ; voir rup (« rubis »).
(Nom 2) (XVIIe siècle)[1] Du portugais rupia provenant du sanskrit रूप्यम्, rūpyam (« argent »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roupie roupies
\ʁu.pi\

roupie \ʁu.pi\ féminin

  1. (Vieilli) (Familier) Goutte qui pend au nez.
    • Avoir la roupie au nez.
    • Il lui coule perpétuellement du nez une roupie qu'il recueille dans un mouchoir rouge, grand comme un drap. — (Anatole France, Vie en fleur, 1922)
  2. (Figuré) Goutte.
    • Les murs ruisselaient d’humidité, secrétaient des roupies, distillaient des gouttes de café noir. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roupie roupies
\ʁu.pi\

roupie \ʁu.pi\ féminin

  1. Monnaie utilisée en Inde, au Pakistan, au Sri Lanka, au Népal, à l'île Maurice, aux îles Seychelles, en Indonésie et aux Maldives.
    • Roupie indienne.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • roupie sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir ci-dessus roupie.

Nom commun [modifier le wikicode]

roupie \Prononciation ?\ féminin

  1. Roupie.
    • Meuz vaut rubye par b
      Ke ne fet rupie par p
      Se bourse eüst taunt de rubies
      Cume li nez ad de rupies,
      Riche sereit.
      — (XIIIe s.)
    • Frere Jan, oustez ceste roupye qui vous pend on nez. — (Rabelais, XVIe s.)
  2. (Par extension) Rouge-gorge.
    • et pour ce qu'on la voit venir (la gadille) aux villes et aux villages lorsque les roupies pendent au nez des personnes, les autres l'ont nommé une roupie.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]